BFMTV

Le Front national devient Rassemblement national après un vote favorable de 8 militants sur 10

BFMTV
La refondation du Front national est en marche. Et elle passera par le changement de nom voulu par sa présidente et autorisé par un vote des militants.

Si la flamme tricolore continuera de briller, le nom de Front national, en vigueur depuis 1972, disparaît. Il laisse officiellement place, sur une idée de Marine Le Pen, à celui de "Rassemblement national". Le fondateur du parti, Jean-Marie Le Pen, a fustigé une "trahison", le "coup le plus rude que le Front national ait jamais reçu". Le vote, avait prévenu Marine Le Pen, s'est réalisé sous contrôle d'huissier. Près de 53% des militants ont participé au vote, 80,81% des suffrages exprimés ont été en faveur du nouveau nom de la formation.

En meeting à Lyon vendredi, Marine Le Pen a d'abord évoqué un "moment historique" pour le mouvement alors qu'il serait question "de gravir les derniers mètres de la montagne". "C'est un moment émouvant que nous allons vivre", a-t-elle continué pour fermer "un glorieux chapitre, avant d'en ouvrir un autre". "Nous allons le vivre comme un moment joyeux", a-t-elle ensuite promis. "Pas par ambition personnelle, mais pour remettre la France au rang qui est le sien."

Un peu plus d'un militant sur deux a pris part au vote

La présidente de ce qui restait encore pour quelques minutes le Front national, a salué la victoire de la Ligue en Italie, "point de départ d'une nouvelle aventure, celle des peuples européens". Les élections européennes peuvent aboutir "à une véritable révolution européenne", a-t-elle estimé. Elle a également réitéré son appel à Nicolas Dupont-Aignan pour faire "liste commune" aux Européennes. "Une main tendue à Debout la France et à tous les autres souverainistes."

"Le mot Rassemblement national sonne comme un cri de ralliement. Ce nom s'impose dans le cœur et dans l'esprit des adhérents. Marine Le Pen a indiqué que "53% des adhérents" avaient pris part au vote et que "80.81%" s'étaient déclarés en faveur de ce changement de nom.

"Hommage au Front national, vive le Rassemblement national", a-t-elle lancé.

Quant à la flamme bleu, blanc, rouge, elle est désormais entourée d'un cercle qui n'est pas complètement fermé. 
David Namias