BFMTV

Le FN doit "pouvoir disposer d'un compte bancaire", d'après Christophe Castaner

Christophe Castaner sur le parvis de l'Élysée, le 20 novembre 2017

Christophe Castaner sur le parvis de l'Élysée, le 20 novembre 2017 - ludovic MARIN / AFP

Le porte-parole de l'Élysée estime "normal que le FN puisse disposer d'une solution bancaire, comme tous les Français".

"Il est normal que le FN puisse disposer d'un compte bancaire", a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner, sans préciser si ce sujet avait été évoqué lors de la rencontre mardi soir entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

"Les financements publics légalement acquis pour le Front national seront maintenus" et "il n'est pas question qu'il puisse y avoir un traitement différent pour un parti quel qu'il soit", a-t-il précisé lors du compte-rendu du Conseil des ministres.

Donc "il est normal que le FN puisse avoir une solution bancaire, comme tous les Français", a-t-il poursuivi. "Mais je ne connais pas les raisons qui ont poussé la banque à dire à son client 'merci et au revoir'", a-t-il ajouté.

La présidente du Front national Marine Le Pen a dénoncé mercredi une "fatwa bancaire" à l'encontre de son parti et annoncé le dépôt d'une plainte pour "discrimination" contre la Société Générale qui lui a demandé de clôturer ses comptes, tandis qu'elle-même portera plainte contre HSBC dont elle s'est dite "chassée".

Le Front national a saisi Emmanuel Macron de ce sujet

De son côté la Société Générale a défendu mercredi une décision de nature "exclusivement bancaire" et "donc sans aucune considération politique".

Marine Le Pen a affirmé avoir "saisi" de ce sujet Emmanuel Macron mardi lors d'une rencontre consacrée au mode de scrutin des élections européennes de 2019.

S.Z avec AFP