BFMTV

"L'Alliance patriote et républicaine", le nouveau nom du FN?

Marine Le Pen au Palais des congrès d'Ajaccio pendant la campagne présidentielle, le 8 avril 2017 à Ajaccio (Corse).

Marine Le Pen au Palais des congrès d'Ajaccio pendant la campagne présidentielle, le 8 avril 2017 à Ajaccio (Corse). - Pascal Pochard-Casabianca - AFP

Après les résultats de l'élection présidentielle, Marine Le Pen a évoqué un changement de nom pour le Front national. "Les Patriotes"? "L'Union bleu Marine"? La réflexion est engagée.

Lorsque Marine le Pen a reconnu sa défaite dimanche soir, quelques minutes après l’annonce de la victoire de son adversaire, ce n’est pas le Front national qu’elle a mis en avant: "Par ce résultat historique et massif, les Français ont désigné l'Alliance patriote et républicaine comme la première force d'opposition au projet du nouveau Président", a-t-elle déclaré devant ses militants au bois de Vincennes.

La candidate, en congé de la présidence du Front national, a présenté le premier tour de l’élection présidentielle comme "une décomposition majeure de la vie politique française par l’élimination des partis anciens", et le second tour comme "une recomposition politique de grande ampleur autour du clivage entre les patriotes et les mondialistes".

Le seul moment de son bref discours où elle a évoqué le parti créé en 1972, c’est pour indiquer qu’il n’échappera pas à cette transformation: "Le Front national doit se renouveler afin d’être à la hauteur de cette opportunité historique et des attentes des Français. Je proposerai donc d'engager une transformation de notre mouvement afin de constituer une nouvelle force politique. J’appelle tous les patriotes à nous rejoindre."

Un renouvellement confirmé simultanément par le numéro 2 du Front national Florian Philippot sur TF1, qui a en outre évoqué un changement de nom. Mais comment pourrait s'appeler cette formation politique? 

Une des pistes évoquée est "l’Alliance patriote et républicaine". Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan ont utilisé cette appellation après le ralliement du candidat de Debout la France, le 29 avril. L’expression a l’avantage de rappeler la "patrie", orientation fondatrice du Front national et élément-clé du discours de Marine Le Pen, et la "République", sémantiquement très prisée au centre et à droite, comme l’a relevé L’Opinion.

"Les Patriotes"?

Libération évoque plusieurs autres pistes. "Les Patriotes", plus court, a été déposé au printemps 2015 par un proche de Florian Philippot, mais l’aurait été uniquement pour protéger l’appellation "Patriotes-FN". Une hypothèse pourtant rapportée également par Marianne

"Union bleu Marine" serait dans la lignée de la personnification autour de Marine Le Pen, mais risquerait d’éclipser les "stratégies d’alliances" évoquées par la candidate.

D’autres pistes sont évoquées par le quotidien, mais toutes reposent sur des structures existantes, comme le Mouvement national républicain (MNR), fondé en 1999 par Bruno Mégret après sa scission avec le parti de Jean-Marie Le Pen.

Ce dernier n’a d’ailleurs pas tardé à s’exprimer sur le changement de nom du parti qu’il a contribué à créer: "Je ne laisserai pas le nom du Front national disparaître comme cela, il y aura un congrès et ce sera aux militants de décider, ce n'est pas à monsieur Philippot de décider", a-t-il réagi auprès de Franceinfo.

Pas de certitude pour le moment donc. Jean-Lin Lacapelle, secrétaire national aux fédérations du FN, a indiqué à Marianne que "des réunions [étaient] prévues dans les prochains jours".

Liv Audigane