BFMTV

Jean-Marie Le Pen: un poison à venir pour le FN?

Jean-Marie Le Pen, exclu du FN, n'a pas décidé de baisser les bras.

Jean-Marie Le Pen, exclu du FN, n'a pas décidé de baisser les bras. - Kenzo Tribouillard - AFP

Désormais exclu du parti qu'il a fondé il y a 40 ans, Jean-Marie Le Pen n'a décidément pas l'intention de baisser les armes. Un nouveau recours en justice et une candidature dissidente en Paca pourraient faire partie des options qui s'offrent à lui.

Le "Menhir" n'a pas l'intention de jeter l'éponge. A l'issue de cinq mois de bras de fer avec sa fille Marine, Jean-Marie Le Pen a été exclu jeudi du Front national (FN), un parti qu'il a fondé il y a 43 ans. Mais il entend bien contester cette décision en justice. Et de jouer, encore et toujours, le trouble-fête qu'il a toujours été.

Un quatrième recours en justice?

A la suite de l'annonce de son exclusion, le fondateur du FN a chargé "sans délai" son avocat de faire un recours pour faire annuler cette "pseudo-condamnation", a-t-il précisé dans un communiqué.

Il faut dire que depuis cinq mois, Jean-Marie Le Pen commence à être un habitué des poursuites judiciaires contre la formation dirigée par sa propre fille. Et des victoires: lors de ses trois derniers passages devant le juge contre le FN, il a toujours obtenu gain de cause.

La forme que pourrait prendre cette nouvelle action en justice n'est pour l'heure pas définie. Il pourrait notamment s'attaquer à la légitimité qui a été prêtée au bureau exécutif de le juger, et qu'il a fustigé avant même le début de l'audition de ce jeudi.

Une candidature dissidente en Paca?

C'est la grande menace brandie à plusieurs reprises par Jean-Marie Le Pen depuis le début de la guerre intestine au Front national. Destitué au profit de sa petite-fille Marion-Maréchal Le Pen pour être le candidat FN dans la course à l'élection régionale en Provence-Alpes Côte d'Azur (Paca), l'eurodéputé de 87 ans pourrait se lancer dans une candidature dissidente.

Interrogé à ce titre au sortir de son audition ce jeudi, le fondateur du Front national s'est montré beaucoup plus prudent quant à cette possibilité. Mais ses propos très durs contre sa petite-fille, "elle n'a ni l'expérience ni le gabarit pour diriger la PACA", et le soutien apporté par plusieurs élus frontistes locaux laissent à penser qu'il pourrait changer d'avis.

Une nouvelle intrusion, lors de l'université d'été?

C'est une image marquante du printemps dernier. Alors au tout début de la guerre ouverte qui l'oppose à sa fille et à une partie de l'actuelle direction du Front national, Jean-Marie Le Pen avait fait une intrusion remarquée sur la scène de la place de l'Opéra, au cours du traditionnel défilé du 1er mai du FN.

Autre rendez-vous aussi important que symbolique pour le Front national: l'université d'été à Marseille, qui aura lieu tout prochainement, début septembre. Et à ce titre, l'avocat de Jean-Marie Le Pen s'est montré formel auprès du Figaro: "Jean-Marie Le Pen ira évidemment à l'université d'été." Une présence qui sera très attentivement scrutée.

"Il va animer le spectacle"

"Avec son 'juridicus circus', il n'a pas fini de déplacer son chapiteau, Jean-Marie, parce que de recours en recours, de procédure en procédure, il va animer son spectacle", a prédit à ce titre le député Gilbert Collard.

Jé. M. avec AFP