BFMTV

Jean-Marie Le Pen attend "des milliers d'adhérents" pour sa nouvelle formation politique

Ruth Elkrief a rencontré ce mercredi après-midi Jean-Marie Le Pen, dans ses bureaux, au lendemain de l'annonce de la création de sa nouvelle formation politique. Il a également évoqué ses relations avec sa fille, Marine Le Pen, et l'homosexualité de Florian Philippot.

Il concède à peine la dureté de ses mots contre Marine Le Pen. Et compte rallier des "milliers" d'adhérents au sein de sa nouvelle formation politique, qu'il a annoncé souhaiter créer ce mardi. Ruth Elkrief et les équipes de BFMTV ont rencontré ce mercredi Jean-Marie Le Pen, l'ancien créateur et président d'honneur du Front national, aujourd'hui exclu de son propre parti en tant qu'adhérent.

En annonçant vouloir lancer une nouvelle formation politique comparable à "un parachute contre le désastre du Front national d'aujourd'hui", Jean-Marie Le Pen souhaite attirer ses amis. "Ils seront des centaines, voire des milliers", espère-t-il.

Des vues pour 2017? "Non"

Interrogé sur la possibilité d'une candidature pour la présidentielle 2017 au sein de la nouvelle formation qu'il souhaite créer, il répond "Non sûrement pas, elle n'a pas un but électoral, elle a un but politique, de rééquilibrage du mouvement, elle a la volonté de remettre la locomotive sur les rails". 

Face à la virulence vis-à-vis de ses propos contre Marine Le Pen

Auteur de mots d'une virulence extrême en direction de sa fille après son exclusion en tant qu'adhérent du Front national, Jean-Marie Le Pen a concédé tout doucement des regrets pour s'être emporté de telle manière. "Bien sur qu'il souhaite se réconcilier" avec sa fille, a-t-il ainsi assuré sur notre antenne.

Toujours dans le cercle familial, l'ancien président du FN a eu un mot pour sa petite-fille Marion-Maréchal. "Je n'ai pas eu l'intention de la prendre en otage pour cette campagne en Paca" a-t-il assuré, après que son investiture dans cette région lui a été destituée au profit de sa petite fille.

Une lourde charge contre Phillipot. Et son homosexualité

Très remonté contre l'actuel vice-président du Front national, Jean-Marie Le Pen espère que son initiative "soulage des gens qui étaient mal à l'aise d'être sous la férue de Florian Philippot".

Jean-Marie Le Pen n'a par la suite pas hésité à évoquer l'homosexualité de ce dernier. Réitérant ainsi ses attaques proférées en tout début de semaine. "Je ne condamne pas les homosexuels sur le plan individuel, mais quand ils chassent en meute, oui", a-t-il ainsi attaqué.

Allant encore plus loin, le fondateur du FN a même accusé Florian Philippot de vouloir "coloniser le Front national", le qualifiant, dans le sous-texte, d'anormal: "Florian Philippot et ses amis ont une influence d'un type différent que les hommes ordinaires", a-t-il ainsi jugé. Pis, toujours selon Jean-Marie Le Pen, ils recruteraient "dans leurs milieux socioculturels".

Une lourde charge contre Phillipot. Et son homosexualité

Très remonté contre l'actuel vice-président du Front national, Jean-Marie Le Pen espère que son initiative "soulage des gens qui étaient mal à l'aise d'être sous la férue de Florian Philippot".

Jean-Marie Le Pen n'a par la suite pas hésité à évoquer l'homosexualité de ce dernier. Réitérant ainsi ses attaques proférées en tout début de semaine. "Je ne condamne pas les homosexuels sur le plan individuel, mais quand ils chassent en meute, oui", a-t-il ainsi attaqué.

Allant encore plus loin, le fondateur du FN a même accusé Florian Philippot de vouloir "coloniser le Front national", le qualifiant, dans le sous-texte, d'anormal: "Florian Philippot et ses amis ont une influence d'un type différent que les hommes ordinaires", a-t-il ainsi jugé. Pis, toujours selon Jean-Marie Le Pen, ils recruteraient "dans leurs milieux socioculturels".

Jé. M.