BFMTV

Dans un brûlot, une ex-FN règle ses comptes avec Marine Le Pen

Sophie Montel, candidate FN aux élections régionales en Bourgogne-Franche-Comté, le 9 décembre 2015 lors d'un débat organisé par France 3.

Sophie Montel, candidate FN aux élections régionales en Bourgogne-Franche-Comté, le 9 décembre 2015 lors d'un débat organisé par France 3. - Romain Lafabrègue - AFP

La députée européenne, ancienne membre du Front national, publie un livre au vitriol sur le fonctionnement interne de son ancienne famille politique.

Elle dit assumer le style crapoteux. Ce jeudi, L'Obs et Le Parisien publient les bonnes feuilles du livre de Sophie Montel, députée européenne et ancienne membre du Front national. Intitulé Bal tragique au Front national, ce brûlot écrit avec une plume acerbe révèle avec force détails les vicissitudes de sa formation politique de cœur. 

À l'origine des dénonciations qui ont déclenché l'affaire des assistants parlementaires européens qui pourrit la vie du Rassemblement national et du MoDem, Sophie Montel collabore désormais avec la justice dans le cadre de l'enquête, comme le rappelle L'Obs. Dans son ouvrage, elle décoche également des flèches assassines contre celui pour qui elle a pourtant quitté le FN (devenu RN), Florian Philippot, toujours président des Patriotes. 

"Rien à foutre de Brigitte Bardot!"

Au long des 266 pages, Sophie Montel décrit les poussées de colère de Marine Le Pen qui, lorsqu'un maire FN organise un Salon de la Chasse au grand dam de Brigitte Bardot (soutien du parti), demande à l'intéressée:

"Vous en avez pas marre d'éplucher les poils du cul des maires FN? (...) J'en ai rien à foutre de Brigitte Bardot!"

La conseillère régionale de Bourgogne-Franche-Comté revient également sur le constat, maintes fois établi, que le FN "se contrefiche du véritable pouvoir politique, parce que l'opposition est somme toute plus rentable et confortable, (...) n'oblige pas aux mêmes responsabilités, aux mêmes devoirs, aux mêmes sacrifices". 

"Tu as fini de dégueuler sur Axel?"

Les relations de Marine Le Pen avec des personnages sulfureux de l'extrême droite française sont également traitées au scalpel. Elle raconte par exemple une vive altercation entre la patronne frontiste et son bras-droit de l'époque, Florian Philippot, au sujet d'Axel Loustau, dont la société prestataire du parti a touché un important magot grâce à la campagne présidentielle de 2017.

Lorsque Florian Philippot lui énumère les problèmes qui découleraient d'une investiture de cet ancien membre du GUD pour les élections départementales, la foudre tombe:

"'Ça y est, tu as fini de dégueuler sur Axel?' (...) L’héritière ne se maîtrise plus du tout, elle éructe, une véritable harpie, les yeux remplis de haine, elle hurle littéralement sur Philippot: 'Sale ingrat! Tes propos sont honteux! Vous êtes tous bien contents de les avoir, les financements d’Axel!'", peut-on lire. 

Catalogues de clubs échangistes

Les histoires olé-olé du RN sont également passées au crible. "J’ai connu un cadre du mouvement qui se promenait avec dans le coffre de sa voiture tous les catalogues listant les clubs échangistes de France et de Navarre et plusieurs bouteilles de champagne, au cas où. Il y avait aussi cette secrétaire qui avait comme autre activité la vente de sex-toys", écrit Sophie Montel.

Et l'eurodéputée de décrire crûment les parties fines auxquelles se sont adonnés certains membres: "Au FN tout le monde connaît les histoires de cul de tout le monde." 

Invitée de RTL ce jeudi matin, Marine Le Pen a balayé d'un revers de la main la portée de cet ouvrage, qu'elle décrit comme "terriblement crapoteux, dégueulasse, graveleux". "Ça ne m'étonne pas, elle a une relation un peu pathologique aux autres, Sophie Montel, je crois qu'elle s'est fâchée avec l'intégralité des gens qu'elle a croisés dans son existence", a-t-elle déclaré.

Jules Pecnard