BFMTV

François Hollande mobilisé pour la libération du journaliste Loup Bureau

François Hollande à la mairie de Arles le 21 juillet 2017.

François Hollande à la mairie de Arles le 21 juillet 2017. - BERTRAND LANGLOIS / AFP

L'ancien président de la République explique avoir sollicité l'ambassade française et ses contacts en Turquie, où est emprisonné le journaliste français de 27 ans depuis le 26 juillet.

Il n'est plus président depuis quatre mois mais jamais très loin depuis cette date. Comme le rapporte le JDD ce mercredi, François Hollande est actuellement investi dans un dossier en particulier: les pourparlers avec la Turquie pour obtenir la libération de Loup Bureau, ce jeune journaliste de 27 ans emprisonné depuis le 26 juillet pour un reportage avec les combattants kurdes du YPG, considérés par Ankara comme des terroristes. Il a été arrêté à la frontière entre l'Irak et la Turquie avec sur lui des photos le montrant en compagnie des combattants kurdes, qu'il suivait dans le cadre de son travail.

L'ancien chef de l'Etat s'est ainsi entretenu avec le père de Loup Bureau, le 24 août dernier, alors que se tenait une manifestation en faveur de sa libération à Paris. Mais il a aussi sollicité son réseau dans le pays, notamment l'ambassade française et ses contacts auprès des autorités turques.

"Il n'a fait que son travail"

"J'active tous mes réseaux pour aider à la libération de Loup Bureau", explique-t-il au journal hebdomadaire. "Il faut dire aux Turcs que Loup Bureau est seulement un journaliste qui faisait son métier".
"Je le soutiens, ce journaliste n'a fait que son travail", ajoute-t-il, interrogé également par l'AFP.

François Hollande explique au JDD ne pas vouloir "gêner" le travail des autorités françaises et laisser travailler le gouvernement et la diplomatie. A deux reprises, Emmanuel Macron a réclamé à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan la libération "rapide" du journaliste.

Charlie Vandekerkhove