BFMTV

François Hollande crée sa société pour ses conférences et colloques

Discours de François Hollande pour "Les rendez-vous de l'histoire", le 14 octobre 2018

Discours de François Hollande pour "Les rendez-vous de l'histoire", le 14 octobre 2018 - Guillaume Souvant - AFP

L'ancien président de la République est désormais l'unique gérant de la société "Réflexions, Débats, Perspectives et Analyses", avec laquelle il va pouvoir participer à des conférences, colloques et autres séminaires.

François Hollande se lance dans le business des conférences. L'ancien président de la République a créé le 9 janvier dernier une SARL (société à responsabilité limitée), dénommée R.D.P.A, selon des informations de La Lettre de L'ExpansionD'après l'annonce légale de la création de cette société, le sigle signifie: Réflexions, Débats, Perspectives et Analyses, et le seul gérant en est François Hollande.

Cette société a notamment pour objet "en France et à l'étranger : la participation à des colloques, conférences, séminaires et réunions internationales", d'après l'annonce légale.

Via cette organisation, l'ancien président pourra donc se faire rémunérer en tant qu'entreprise privée pour des interventions dans l'hexagone et le reste du monde. L'ex-chef d'État a d'ailleurs de nombreux rendez-vous prévus début 2019: une conférence à Sciences-Po Paris le 6 février puis une tournée africaine lors de laquelle il se rendra au Mali, en Mauritanie et en Guinée. François Hollande devrait également multiplier les interventions dans les écoles françaises au cours de l'année prochaine.

"Les activités privées, je n'en aurai pas"

Le fait qu'un ancien chef d'État se lance dans les conférences n'a en soi rien de surprenant, mais là où le bât blesse, c'est que François Hollande avait assuré qu'il ne se lancerait pas dans ce type d'activités, comme le rappelle RTL: "Les activités privées, je n'en avais pas avant, je n'en ai pas eu pendant [ma présidence] et je n'en aurai pas après" avait-t-il déclaré, encore président.

François Hollande avait déjà été pointé du doigt en 2017 après une conférence rémunérée donnée en Corée du Sud. D'après les informations de LCI, il avait reversé "une grande partie de la somme perçue" à sa Fondation "La France s'engage".

En plus de la participation à des conférences et colloques, d'autres prérogatives sont possibles pour la société R.D.P.A selon l'annonce légale: "la rédaction, l'édition, la promotion et la vente de tous types d'ouvrages ou autres créations intellectuelles ; et plus généralement toutes autres activités en lien avec la presse écrite, la radiophonie, la télévision ou autres, existantes ou à venir".

Salomé Vincendon