BFMTV

Mélenchon ne parle pas de "gauche" mais de programme

Jean-Luc Mélenchon, ce vendredi matin, sur BFMTV

Jean-Luc Mélenchon, ce vendredi matin, sur BFMTV - AFP

Invité de Bourdin 2017, le candidat de la France insoumise a de nouveau eu des mots très durs à l'encontre du Parti socialiste, et du quinquennat de François Hollande.

Jean-Luc Mélenchon était, ce vendredi, l'invité de Jean-Jacques Bourdin pour son émission spéciale présidentielle Bourdin 2017 sur RMC et BFMTV. Interrogé sur son alliance manquée avec le candidat socialiste Benoît Hamon et la situation actuelle de ce dernier, notre invité n'a pas mâché ses mots pour taper sur son ancien parti politique, le PS.

Sur notre plateau, le candidat de la France insoumise s'est ainsi félicité de ne pas avoir participé à la primaire de la gauche, où s'est imposé Benoît Hamon, aujourd'hui lâché par une partie des socialistes qui préfère soutenir Emmanuel Macron.

Un quinquennat "abominable"

Un spectacle déplorable, pour Jean-Luc Mélenchon: "il y a des gens qui n'acceptent plus la tambouille et les combines", affirme-t-il. "Messieurs Valls, Cambadélis et compagnie espèrent Macron au second tour pour participer à sa majorité." Et d'ajouter:

"Si j'ai quitté le PS, ce n'est pas pour rien, bien avant eux j'ai compris le divorce le peuple français."

Toujours selon l'ancien co-président du Parti de gauche, le Parti socialiste est aujourd'hui devenu un "repoussoir", notamment à cause de la présidence de François Hollande. Un quinquennat "abominable", selon les mots de Jean-Luc Mélenchon, qui préfère ainsi parler de son programme, plutôt que de la "gauche".

Jé. M.