BFMTV

Le Front de gauche votera contre la confiance au gouvernement

Jean-Luc Mélenchon a annoncé que les députés Front de gauche ne voteraient pas la confiance au gouvernement sur le pacte de responsabilité.

Jean-Luc Mélenchon a annoncé que les députés Front de gauche ne voteraient pas la confiance au gouvernement sur le pacte de responsabilité. - -

Jean-Luc Mélenchon a affirmé dimanche que les députés du Front de gauche ne voteraient pas la confiance au gouvernement, sur le texte du pacte de responsabilité.

La crise est bien réelle entre le Front de gauche et le gouvernement. Les députés Front de gauche ne voteront pas la confiance sur le texte relatif au pacte de responsabilité proposé aux entreprises, a annoncé Jean-Luc Mélenchon dimanche.

"Le groupe Front de gauche votera contre la confiance", a renchéri le coprésident du Parti de gauche, allié au PCF au sein du Front de gauche. Dimanche sur France 3, il a estimé que le président François Hollande avait "fait un choix politique de droite".

Jusque-là, Jean-Luc Mélenchon avait toujours dit que les députés du Front de gauche, bien que non membres de la majorité, ne voteraient pas une défiance au gouvernement.

"Hollande fait la politique économique de la droite"

Mais, si les députés Front de gauche devaient décider de ne pas voter la confiance au gouvernement de Jean-Marc Ayrault, il n'y a aucune chance que le gouvernement soit renversé, les socialistes ayant la majorité à l'Assemblée nationale. Jean-Luc Melenchon l'a reconnu en disant: "il faut qu'on en gagne d'autres (députés)".

Depuis août dernier, le Front de gauche vit une importante crise interne. Pierre Laurent (PCF) et Jean-Luc Mélenchon se sont rencontrés vendredi pour essayer de la surmonter. Mais le seul terrain d'entente entre eux semble être le désaccord avec la politique de François Hollande.

Pour Jean-Luc Mélenchon, "la chance" de François Hollande, "c'est qu'il a à faire à des pleutres et pense qu'il va se sortir d'affaire par habileté". "Il faut créer une opposition de gauche dans ce pays (...) les députés socialistes, ils vont être mis au pied du mur et on va pas les rater", a-t-il dit.

Et de poursuivre: "Hollande fait la politique économique de la droite (...) pour la gauche, pour les gens de gauche, c'est la trahison, car c'est une politique de droite et tout le monde le sait".

A. K. avec AFP