BFMTV

Conflit israélo-palestinien: certains propos du gouvernement "attisent la haine

BFMTV

Les députés Front de gauche (FG) ont estimé que certains propos tenus par le gouvernement et le président de la République au sujet du conflit israélo-palestinien "attisent davantage la haine qu'ils ne permettent d'aboutir à une solution pacifique", a affirmé mardi leur président André Chassaigne.

"Certains propos tenus par le président de la République, le Premier ministre et par d'autres, y compris le président de l'Assemblée nationale, attisent davantage la haine qu'ils ne permettent d'aboutir à une solution pacifique", a déclaré André Chassaigne lors d'une conférence de presse à l'Assemblée nationale.

Quand François Hollande donne "une réponse caricaturale en affirmant 'Israël peut se défendre'", il se "limite à une appréciation au premier degré et je crois que la dignité de la France, c'est d'aller au fond des choses", a-t-il ajouté.

Au sujet des manifestations pro palestiniennes qui ont eu lieu en France, il a également affirmé que "des déclarations d'hommes politiques français (...) attisent la haine en stigmatisant en particulier le comportement de quelques individus -qui ont des comportements que l'on rejette complètement- mais ces quelques individus ne doivent pas faire oublier l'essentiel, c'est-à-dire qu'il faut arrêter le massacre qui en train de se produire à Gaza", a affirmé le chef de file des députés du Front de gauche.

D. N. avec AFP