BFMTV

40 ans de Front national

-

- - -

Le Front national a 40 ans vendredi. Retour sur les grandes dates du parti d'extrême droite.

Le parti de Jean-Marie et Marine Le Pen fête vendredi ses 40 ans. Un mouvement qui s'est peu à peu implanté dans le paysage politique français pour devenir le troisième parti de France. Chronologie.

• 9 novembre 1972, la fondation

A l'origine, le Front national est un groupuscule, fondé par Jean-Marie Le Pen le 5 octobre 1972. Dès ses premiers meetings, la peur est au centre de l'identité de ce micro-parti comme en témoigne son slogan "avec nous, avant qu'il ne soit trop tard". L’objectif étant d'abord de s'opposer au communisme.

• 9 mai 1986, des députés à l'Assemblée

Le FN attendra une dizaine d'années pour percer. En 1986, avec la proportionnelle, 35 députés entrent à l'Assemblée nationale.

• 14 septembre 1987, le "détail de l'histoire"

L’année suivante, Jean-Marie Le Pen provoque un véritable scandale avec ses propos sur les chambres à gaz : "Je crois que c'est un point de détail de l'histoire de la Seconde guerre mondiale", affirme-t-il.

• 11 décembre 1998, le putsch de Mégret

Au fil des ans, ces outrances finissent par lasser au sein même du Front. En 1998, Bruno Mégret tente un putsch. Exclu, le parti se retrouve déchiré. Peu importe, Jean-Marie Le Pen ne lâchera pas le "paquebot" aussi facilement : "Je n'abandonnerai pas la barre du navire à une poignée de lieutenants et de quartiers-maitres félons" lance-t-il à l'époque.

• 21 avril 2002, le 2e tour

Quatre ans plus tard, Le Pen réussit l'impensable, son parti se hisse au second tour de la présidentielle avec 17% de voix.

• 22 avril 2007, le FN ne fait plus recette

Jean-Marie Le Pen n'obtient que 10,44 % des suffrages exprimés lors de l'élection présidentielle de 2007 (soit plus de 6 points de moins qu'en 2002).

• 22 avril 2012, la fille

En 2012, le FN est le troisième parti politique de France. Avec six millions quatre cent mille voix, la fille du chef, Marine, pulvérise tous les records jamais enregistrés par son parti.