BFMTV

Européennes: Ségolène Royal ne sera pas tête de liste à gauche

Ségolène Royal - Image d'illustration

Ségolène Royal - Image d'illustration - Juan Mabromata - AFP

L'ancienne ministre de l'Environnement déplore l'impossibilité de "créer une convergence."

Bien que la rumeur enflait depuis plusieurs semaines, Ségolène Royal ne sera finalement pas tête de liste à gauche pour les élections européennes de mai prochain. L'ancienne finaliste de l'élection présidentielle de 2007, qui refusait de se présenter avec comme seul soutien le Parti socialiste, tentait de rassembler une coalition avec notamment des écologistes et des démocrates.

"Les choses sont simples, j'avais posé comme condition que je puisse structurer et créer une convergence et ces conditions ne sont pas remplies. Je reprends ma liberté de ne pas être candidate.C’est assez désolant de ne pas réussir à se mobiliser" a-t-elle explique à l'antenne de France Inter

"Qu'ils prennent leurs responsabilités"

L'ancienne ministre de l'Environnement en a profité, sans les nommer, pour égratigner ceux qui ont refusé les alliances proposées par cette dernière. "Je ne veux pas les citer, qu’ils prennent leurs responsabilités, ils auront des comptes à rendre. Si au lendemain nous avons un chaos au niveau du parlement, montée du nationalisme car pas offre satisfaisante." 

En filigrane, Ségolène Royal semble viser Yannick Jadot, député européen écologiste, qui en décembre dernier avait refusé toute alliance avec elle. 

"Ce sera la responsabilité de ceux qui font passer appareil et égos avant la cause. C’est leur choix politique, mais c’est une faute grave car c'est un moment de basculement."
Hugo Septier