BFMTV

Etat d'urgence sanitaire: l'amendement "des amoureux" rejeté

Edouard Philippe à l'Assemblée nationale, le 28 avril 2020

Edouard Philippe à l'Assemblée nationale, le 28 avril 2020 - AFP - David Nivière

Ce vendredi soir, les députés examinait le projet de loi prolongeant l'état d'urgence sanitaire. Avec un feu vert au texte du gouvernement.

L'Assemblée siégeait ce vendredi soir pour examiner le projet de loi prolongeant l'état d'urgence sanitaire et instaurant des nouvelles mesures. Parmi les dispositifs de déconfinement, une élue LaRem, Mireille Clapot a défendu sans succès un "amendement des amoureux".

Objectif: permettre aux conjoints ou concubins éloignés de pouvoir se retrouver. "Cet amendement, c'est l'amendement des amoureux. La loi a tellement restreint les libertés publiques qu'elle est tout près de bannir l'amour", a défendu la parlementaire. Pour elle, les déplacements autorisés pour des raisons familiales excluent les conjoints ou concubins non pacsés. 

Mais la députée LaRem n'a pas obtenu gain de cause, et le ministre de la Santé, Olivier Véran, n'a pas voulu multiplier les "dérogations" dans la loi, tout en la remerciant pour ce "moment de tendresse".

Ivan Valerio