BFMTV

"En marche!": le clip du mouvement de Macron utilise des images étrangères

Des images montrent des Américains, des Anglais ou des Autrichiens.

Des images montrent des Américains, des Anglais ou des Autrichiens. - Capture BFMTV

Le ministre de l'Economie a lancé son nouveau mouvement politique avec notamment un spot composé essentiellement de vidéos issues... d'une banque d'images étrangères.

"J'ai mis du temps, j'ai réfléchi, j'ai consulté, j'ai associé des gens et j'ai décidé qu'on allait créer un mouvement politique, un mouvement politique nouveau" pour la France. Mercredi soir, Emmanuel Macron lançait sa formation. Dans la foulée, un clip venait alimenter le site internet du mouvement. Après visionnage, il apparaît que les vidéos assemblées proviennent en réalité d'une banque d'images... étrangères.

Des femmes, des hommes, des jeunes, des plus vieux, des ouvriers, des artisans... Toute la France veut être représentée dans ce spot de communication pour le mouvement "En marche!". Sur un air empli d'espoir, on peut voir des paysages urbains, des champs, des jeunes qui marchent dans la rue, d'autres dans la nature, qui travaillent, ou d'autres encore attablés à une terrasse de café. Bref les Français dans leur diversité.

Américains, anglais, allemands...

Sauf que selon nos informations, nombreux de ces clichés proviennent d'une banque d'images prétextes étrangères. Comme le rapporte également Le Petit Journal, dès le deuxième plan du clip, les personnes que l'on voit marcher sont en réalité autrichiennes. D'autres sont américaines, anglaises, allemandes... L'adolescent capuche sur la tête, sensé symboliser le jeune de banlieue, est un New-Yorkais qui est déjà apparu dans un clip de reggae. Des images ont même été piochées dans le clip de campagne de Bernie Sanders, candidat à l'investiture démocrate aux Etats-Unis.

-
- © Capture Le Petit Journal

"Quand on fait un clip mais qu’on n’a pas les moyens de le tourner on va se fournir dans des banques d’images accessibles", estime Damien Fleurot, journaliste politique à BFMTV, parlant de "petite erreur de communication." "Je me demande s’il n’a pas raté son opération", lance l'éditorialiste Ruth Elkrief. "Il a trop préparé, il n’a pas été jusqu’au bout, ce n’est pas aussi pétillant, ce n’est pas aussi original. Attention, il est en train de se rétrécir."

"Ca a été fait avec des banques d'images", concède sur BFMTV Gaël Duval, entrepreneur et fondateur de la French Touch Conference. "Il y a un film qui a été fait avec peu de moyens mais avec une volonté d’essayer de sortir quelque chose qui exprime des valeurs et un esprit. (...) On l'a fait avec les moyens du bord." Ce soutien d'Emmanuel Macron, parlant alors de "non-sujet", appelle plutôt à parler du fond que de la forme. 

J.C.