BFMTV
Politique
en direct

Yannick Jadot rappelé à l'ordre sur son intervention face à Emmanuel Macron

Le chef de l'État s'exprime ce mercredi matin devant les parlementaires de Strasbourg à l'occasion du début de la présidence française de l'Union européenne. Un discours qui intervient à quelques semaines de l'élection présidentielle française.

Ce direct est terminé

Ce direct est désormais terminé, merci de nous avoir suivi sur BFMTV.com.

Jadot "répond à Macron les yeux dans les yeux"

Interrogé par les journalistes à l'extérieur de l'hémicycle sur la forme de son discours et la manière dont il s'est adressé à Emmanuel Macron, en tournant notamment le dos aux eurodéputés, Yannick Jadot s'est justifié: "Je réponds à Emmanuel Macron les yeux dans les yeux".

Macron à Bardella: "Vous dites n'importe quoi"

Emmanuel Macron réprond aux eurodéputés l'ayant interpellé, et notamment à Jordan Bardella, à qui il reproche de dire "n'importe quoi".

"Vous avez, très méthodiquement, dit n'importe quoi sur tous les textes européens que nous pourrions signer", lui a lancé le chef de l'Etat. "Ce n'est pas en disant n'importe quoi que l'on peut finir par dire des vérités".

Yannick Jadot se fait reprendre sur son intervention face à Emmanuel Macron

Lorsqu'il s'est adressé à Emmanuel Macron au sein du parlement européen, Yannick Jadot a dépassé le temps de parole qui lui était accordé, et s'est fait reprendre dans l'hémicycle pour son comportement. Lors de sa prise de parole il tournait le dos aux députés, se plaçant face à Emmanuel Macron.

"Je vous demanderai à tous de respecter le débat dans cette chambre aujourd'hui par respect par l'Europe, nos citoyens", a déclaré la présidence européenne.

Le député européen Stéphane Séjourné (LaREM), est lui aussi intervenu, pour une motion d'ordre, un rappel au règlement. "Quelle honte de transformer cet hémicylce en assemblée nationale", a-t-il déclaré à l'attention de Yannick Jadot.

La France "n'aurait pas pu organiser une stratégie de vaccination" sans l'Europe, déclare Emmanuel Macron

"La meilleure démonstration que la souveraineté n'a pas été qu'un vain mot fut la période du Covid", a déclaré le président de la République française Emmanuel Macron au parlement européen de Strasbourg.

"Grâce à l'action collective, nous avons acheté des vaccins, comme aucun de nos États n'aurait pu le faire", explique-t-il, "le gouvernement n'aurait pas pu organiser une stratégie de vaccination en France si nous n'avions pas eu l'Europe".

"Il est vital que votre mandat reste unique", lance Jordan Bardella à Emmanuel Macron

L'eurodéputé Rassemblement National Jordan Bardella a attaqué le président français sur son bilan, pointant notamment du doigt ses alliances avec des pays étrangers, et l'accueil de migrants. "Il est vital que votre mandat reste unique", a-t-il lancé.

"Les nations d'Europe ne veulent être ni dissoutes, ni remplacées, ni submergées", déclare-t-il. "Monsieur le président de la République, comment pouvez-vous vous prétendre rassembleur en Europe alors que vous aurez été jusqu'au bout le diviseur de la France?", interroge-t-il, parlant de "liquidateur à la tête de l'État français".

"Votre bilan européen n'est qu'arrogance, impuissance et manigance" lance la députée LFI Manon Aubry

"Votre bilan européen n'est qu'arrogance, impuissance et manigance", a lancé à Emmanuel Macron l'eurodéputée LFI Manon Aubry, en référence au slogan de la présidence française du Conseil de l'UE: "relance, puissance, appartenance".

"Sur le fond vous êtes le champion des compromissions et des doubles discours, mais sur la forme vous n'avez cessé d'être le président du mépris", a-t-elle lancé. "Comment croire que vous ferez en Europe le contraire de ce que vous avez fait en France?"

"La présidence française (de l'UE) ne devrait pas être un marchepied électoral", a ajouté l'élue LFI.

"Vous resterez dans l'histoire le président de l'inaction climatique" lance Yannick Jadot à Emmanuel Macron

Le candidat EELV à la présidentielle attaqué Emmanuel Macron au parlement européen sur son action pour le climat, pointant du doigt "une alliance climaticide avec la Pologne et la Hongrie, vous promouvez le gaz pour sauver un nucléaire condamné à la faillite et vous sacrifiez ce faisant l'ambition climatique de l'Europe", déclare-t-il.

"Vous resterez dans l'histoire le président de l'inaction climatique", a-t-il lancé, "au fond vous êtes un climato-arrangeant, vous préférez signer des armistices avec les lobbys plutôt que de mener la guerre contre le dérèglement climatique".

Il a également attaqué le président de la République française sur ses accords avec la Chine malgré le scandale du traitement des Ouïghours, et sur le traitement des immigrants en France.

"Climat, Climat, Macron Coupable !" ont entonné plusieurs individus à Strasbourg

D'après un journaliste de BFMTV présent à Strasbourg, quatre personnes ont entonné "Climat, Climat, Macron Coupable !" pendant quelques minutes, juste avant l'arrivée du président de la République.

Selon lui, elles ont été très vite exfiltrées par la sécurité.

Jean-Luc Mélenchon critique "un discours usé d'un homme qui semble usé"

"J'ai trouvé que la substance était pauvre", a déclaré le députée La France Insoumise Jean-Luc Mélenchon, à la suite du discours d'Emmanuel Macron devant le parlement européen. Il parle d'un "discours de circonstance", "un discours usé d'un homme qui semble usé par ce qu'il dit."

"Pas un mot sur les pesticides qui est quand même la grande question de l'empoisonnement des populations en Europe", critique-t-il, et "sur le plan social inexistant, sur le plan climatique, à peu près autant", déclare-t-il.

Il rappelle qu'une "présidence a une faible initiative" à l'UE car elle change tous les six mois. "Le président avait une petite marge de manoeuvre qui était celle d'introduire de nouveaux sujets dans la discussion européenne, là on ne trouve rien".

Emmanuel Macron appelle l'UE à "rechercher une solution politique en Ukraine"

Dans un contexte de montée des tensions entre l'Ukraine et la Russie, Emmanuel Macron a appelé ce mercredi à "rechercher une solution politique en Ukraine qui reste le fait générateur des tensions actuelles".

Il a déclaré vouloir mettre en place "un nouvel ordre de stabilité et de sécurité" que l'Europe proposera à la Russie.

"L'Europe et le Royaume-Uni doivent retrouver le chemin de la confiance", déclare Emmanuel Macron

"L'Europe et le Royaume-Uni doivent retrouver le chemin de la confiance", a déclaré le président Emmanuel Macron, plusieurs mois après l'officialisation du Brexit.

"Rien ne remettra en cause le lien d'amitié qui nous lie au peuple britannique, notre compagnonnage dans la défense de la démocratie libérale, de la liberté, du progrès économique et social", dit-il, mais cela "suppose du gouvernement britannique qu'il s'engage de bonne foi dans le respect des accords conclus avec notre union", lance Emmanuel Macron, évoquant par exemple les problématiques de la pêche.

L'Europe a "le devoir de proposer une nouvelle alliance au continent africain", déclare Emmanuel Macron

L'Europe a "le devoir de proposer une nouvelle alliance au continent africain, les destins des deux rives de la Mediterranée sont liés", a déclaré le président français aux eurodéputés.

"Nous ne pouvons aborder décemment le sujet des migrations sans en traiter les causes profondes", a-t-il déclaré, ajoutant que "c'est en Afrique que se joue une partie du bouleversement du monde".

Il a annoncé un sommet en février prochain, "afin de refonder notre partenariat avec le continent africain". "700 millions de doses" de vaccin seront distribuées à l'Afrique "d'ici juin 2022", a-t-il rappelé.

"L'Europe doit s'armer pour assurer son indépendance", déclare Emmanuel Macron

Pour le président français, le troisième défi "c'est évidemment celui de nos sécurités". Pour lui, il faut savoir "apporter une réponse" "face aux désordres politiques, à la menace terroriste, aux attaques cyber, aux migrations irrégulières".

En ce sens, "l'Europe doit s'armer, non pas par défiance vis à vis des autres puissances, mais pour assurer son indépendance dans ce monde de violence, pour ne pas subir le choix des autres, pour être libre".

Emmanuel Macron appelle à la création d'un "véritable marché unique du numérique" dans l'UE

"Le second défi du siècle, c'est celui de la révolution numérique", a déclaré le président de la République française, appelant à la création d'un "véritable marché unique du numérique permettant de créer des champions européens".

Cela nécessitera "un investissement dans des technologies nouvelles, dans des secteurs nouveaux".

Environnement: "nous avons à passer de l'intention aux actes", déclare Emmanuel Macron

Le président de la République a rappelé l'importance de l'environnement et de la lutte contre le changement climatique - "1er défi du siècle", devant les eurodéputés. Louant les accords passés par les Européens en ce sens, il a toutefois lancé:

"Nous avons à passer de l'intention aux actes, transformer nos industries, investir dans les technologies du futur", pour qu'un changement s'opère.

Emmanuel Macron souhaite inscrire l'IVG dans la Charte des droits fondamentaux

Alors que la nouvelle présidente du Parlement européen s'est publiquement positionnée contre l'IVG (Interruption Volontaire de Grossesse), Emmanuel Macron a déclaré vouloir "actualiser" la Charte de l'UE sur les droits fondamentaux, notamment en y intégrant "la reconnaissance du droit à l'avortement".

Il a également demander d'intégrer l'environnement dans cette charte.

"La fin de l’Etat de droit, c’est le règne de l’arbitraire", déclare Emmanuel Macron

La fin de l’Etat de droit, c’est le règne de l'arbitraire", a lancé Emmanuel Macron devant le parlement européen, "c'est le signe du retour aux régimes autoritaires, aux bégaiements de notre histoire".

"Il ne s'agit pas de laisser s'installer l'idée que l'État de droit serait au fond une invention de Bruxelles, dont le seul dépositaire serait Bruxelles", a-t-il déclaré. "Non, c'est le fruit de notre histoire à tous, le combat même de révolution pour se libérer du joug du totalitarisme".

"Nous serons au rendez-vous du combat pour la démocratie libérale", lance Emmanuel Macron

"Nous serons au rendez-vous du combat pour la démocratie libérale, pour défendre nos processus électoraux des tentatives d'ingérences étrangères, pour continuer de faire progresser la souveraineté des peuples", a lancé Emmanuel Macron, en vantant l'Union Européenne par rapport aux Etats autoritaires.

Emmanuel Macron se dit "extrêmement heureux et honoré" de s'exprimer devant le Parlement

Le président de la République Emmanuel Macron s'est dit "extrêmement heureux et honoré aujourd'hui de m'exprimer devant vous", en s'adressant aux députés européens.

Il a expliqué que la président de la France serait celle de la "promotion des valeurs qui nous font".

La nouvelle présidente du parlement européen Roberta Metsola ouvre la séance

Elue mardi présidente du Parlement européen, la conservatrice maltaise Roberta Metsola a ouvert la séance dans l'hémicycle de Strasbourg, avant qu'Emmanuel Macron ne prenne la parole.

Emmanuel Macron est entré dans l'hémicycle de Strasbourg

Le président Emmanuel Macron s'apprête à faire son discours devant les élus du parlement européen. Avant de commencer, il salue de nombreux députés dans l'hémicycle.

Pour Yannick Jadot c'est "incontestablement" un premier débat présidentiel avec Emmanuel Macron

Le candidat écologiste à la présidentielle Yannick Jadot interrogera le président français à l'issue de son discours au Parlement européen. Il a été interrogé sur le fait qu'il pouvait s'agir, entre eux, d'un premier débat dans le cadre de la présidentielle française.

"Incontestablement, puisque le président de la République est en campagne, et que le nom de notre mouvement c'est Europe Ecologie Les Verts (EELV), donc évidemment la question de l'Europe est essentielle pour nous", a-t-il déclaré.

Il a déclaré ensuite espérer "qu'à un moment donné [Emmanuel Macron] rentre dans l'arène" de la campagne présidentielle, "et qu'on aura des débats".

Plusieurs élus français interrogeront le président de la République

Après le discours d'Emmanuel Macron au Parlement européen, une séance de questions-réponses avec les députés est prévue.

Et une place importante sera laissée aux élus français lors du débat: pour l'extrême droite à Jordan Bardella et Nicolas Bay (RN), pour la droite le député européen à François-Xavier Bellamy (LR), pour la gauche radicale à Manon Aubry (LFI), et pour les écologistes à Yannick Jadot, seul candidat à la présidentielle à siéger à Strasbourg.

La France, présidente du Conseil de l'UE depuis le 1er janvier 2022

Si ce discours de Strasbourg marque le début de la présidence française du Conseil de l'Union européenne, la France est officiellement présidente du Conseil de l'UE depuis le 1er janvier 2022, et pour six mois.

Le discours de ce mercredi servira à présenter au Parlement européen les priorités de la France pour l'UE dans ce laps de temps.

Emmanuel Macron arrive au Parlement européen de Strasbourg

Le président de la République français est arrivé devant le Parlement européen de Strasbourg, où il doit faire un discours devant les eurodéputés aux alentours de 11h30.

Yannick Jadot "interpellera" le président Emmanuel Macron ce mercredi au Parlement

"J’interpellerai le président de la République au Parlement européen", a déclaré mardi le candidat écologiste à la présidentielle Yannick Jadot sur France 2. Pour lui, Emmanuel Macron a "desservi l’ambition européenne sur le climat. Il est le président de l’inaction climatique".

Le sujet de la Santé, "un enjeu majeur", pour la présidence française

"En Europe, le renforcement de la résilience de nos systèmes de santé est un enjeu majeur de la PFUE 2022", (Présidence Française du Conseil de l'UE), écrit la ministre déléguée chargée de l'Autonomie Brigitte Bourguignon.

"La coopération européenne en matière de santé, c'est du concret !" a de cons côté déclaré sur Twitter le ministre de la Santé Olivier Véran. "Avec [la Commission Européenne], nous initions le projet de 'Label hôpital européen' pour favoriser les actions coordonnées et les dynamiques de réseaux entre les établissements et les structures de santé".

Il évoque également le lancement de "travaux pour une meilleure coopération européenne en matière de santé. Nos objectifs : renforcer la sécurité sanitaire, faciliter l’accès aux soins et valoriser la plus-value européenne".

À quoi sert la présidence du Conseil de l'UE ?

S'il est question, par abus de langage de "présidence de l'UE", il s'agit en fait pour la France - ou le pays concerné - de présider le Conseil de l'Union Européenne pour six mois.

En tant que présidente du Conseil de l'UE, la France aura "pour rôle de donner une impulsion aux travaux législatifs du Conseil tout en maintenant la continuité du programme de l'UE et en veillant au déroulement harmonieux du processus législatif et à une bonne coopération entre les États membres", explique le site du Conseil de l'UE.

>> Retrouvez notre article

"Il y va en tant que président de la République", défend Clément Beaune

"C'est un exercice institutionnel. Il y va en tant que président de la République et seulement à ce titre", a défendu mardi Clément Beaune, secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes.

Un discours d'une vingtaine de minutes suivi par des questions-réponses

Le chef de l'Etat présentera "sa vision pour l'Union européenne", avec "la souveraineté européenne comme fil rouge", mais "s'exprimera aussi au nom des 27 Etats membres", a indiqué l'Elysée, cité par l'AFP.

Le discours est prévu pour durer une vingtaine de minutes, et sera suivi par un échange de questions-réponses avec les eurodéputés.

La présidentielle française s'invite au Parlement européen

À quelques semaines du scrutin, l'élection présidentielle française s'invite au Parlement européen ce mercredi, avec le discours d'Emmanuel Macron.

Une prise de parole qui devrait revêtir une tonalité très politique, bien que le locataire de l'Elysée ne soit pas officiellement candidat à ce stade.

>> Retrouvez notre article

Bienvenue dans ce direct

Bonjour et bienvenue dans ce direct consacré à la prise de parole d'Emmanuel Macron ce mercredi matin face au Parlement européen.

Ce discours intervient à l'occasion du début de la présidence française de l'Union européenne, jusqu'au 30 juin prochain.

Un événement qui arrive tous les treize ans, et qui coïncide cette année avec la campagne présidentielle française.

>> Suivez l'allocution d'Emmanuel Macron en direct sur BFMTV et BFMTV.com

BFMTV