BFMTV
en direct

"Je ne suis pas ici pour chercher la lumière, mais des résultats", déclare Jean Castex

L'ancien "monsieur déconfinement" du gouvernement remplace Édouard Philippe en tant que chef du gouvernement. La passation de pouvoir est prévue ce vendredi à 17h30 à Matignon.

Ce live est désormais terminé.

Merci de l'avoir suivi sur BFMTV.

Le Premier ministre veut "ouvrir des concertations" dans tous les territoires

Le nouveau Premier ministre Jean Castex a dit vendredi vouloir "ouvrir des concertations" dans tous les territoires afin d'élaborer "un nouveau pacte social", dans un contexte de crise économique.

"Avant de donner les solutions, je souhaite que l'on en discute avec la Nation, avec les partenaires sociaux, dans les territoires, avec tous les acteurs pour associer le plus possible à la recherche de solutions", a assuré sur TF1 Jean Castex dans sa première interview après son entrée à Matignon.

Castex fera "tout pour" former un gouvernement avant lundi

Le nouveau Premier ministre Jean Castex a annoncé vendredi qu'il ferait son discours de politique générale "en milieu de semaine prochaine" au parlement et qu'il ferait "tout pour" former son gouvernement avant lundi.

"Le président de la République, comme moi-même, dans ce contexte, souhaitons aller vite pour désigner le plus vite possible le gouvernement", a-t-il dit. Interrogé sur TF1 pour savoir si ce serait avant lundi, il a répondu: "Nous ferons tout pour".

Emmanuel Macron souhaite la "bienvenue" à Castex

"Bienvenue à Jean Castex qui a désormais la responsabilité de conduire le gouvernement", a tweeté vendredi soir Emmanuel Macron, après la passation de pouvoirs à Matignon.

"Ensemble, nous tracerons le nouveau chemin que j'ai proposé aux Français", écrit le président de la République.

Pour le Premier ministre, "l’écologie n’est pas une option"

"L’écologie n’est pas une option", a déclaré vendredi soir sur TF1 le nouveau Premier ministre Jean Castex. "Elle est désormais entrée dans toutes les têtes, elle transcende la classe politique, je note avec satisfaction cette évolution globale et positive".

Les questions écologiques sont "au cœur des priorités que le président de la République m’a chargé de mettre en œuvre", a-t-il assuré, expliquant qu'il souhaitait faire "progresser l'écologie dans les territoires".

"Je ne suis pas ici pour chercher la lumière, mais des résultats", déclare Jean Castex

"Je ne suis pas ici pour chercher la lumière, je suis ici pour chercher des résultats" a déclaré le nouveau Premier ministre Jean Castex vendredi soir sur TF1, pour sa première interview.

Jean Castex a déclaré qu'il préparait un "plan de relance vigoureux pour relancer notre pays" après la crise du Covid-19. "Cette crise sanitaire sans précédent, est maintenant prolongée par une crise économique et sociale".

Il faut "tirer les conséquences de cette crise avec toutes les faiblesses structurelles qu’elle a pointées".

Macron "remercie Edouard Philippe pour son engagement"

"Je tiens à remercier Edouard Philippe pour son engagement et son action pendant ces trois années", a tweeté le président français Emmanuel Macron vendredi soir, après la passation de pouvoirs à Matignon.

"Lui et son gouvernement peuvent être fiers du travail accompli", écrit-il.

"Merci." tweete Edouard Philippe

Le désormais ex-Premier ministre a tweeté peu après la passation de pouvoirs à Matignon une photo de la foule réunie dans la cour de l'Hôtel, l'applaudissant, alors qu'il quitte ces lieux qu'il a occupés pendant trois ans.

Le cliché est accompagné d'un "Merci."

Jean Castex veut "plus que jamais réunir la nation" face à la crise

Lors de sa première prise de parole, Jean Castex a dit "vouloir plus que jamais réunir la nation" face à la crise économique provoquée par la pandémie de coronavirus. "Les méthodes devront donc être adaptées et il nous faudra plus que jamais réunir la nation pour lutter contre cette crise qui s'installe", a déclaré le nouveau Premier ministre.

En retour, Jean Castex a loué chez son prédécesseur un "style Edouard Philippe" mêlant "clairvoyance", "hauteur de vues" et enfn "l'élegance dans tous les sens de ce terme".

Edouard Philippe quitte Matignon

Trois ans après y être entré en fonction, Edouard Philippe vient de quitter l'Hôtel de Matignon sous les applaudissements. Il va désormais pouvoir rejoindre le Havre où il a été élu maire dimanche dernier.

Par ailleurs, Emmanuel Macron a investi l'ancien Premier ministre d'une mission: travailler à la reconstruction de la majorité en vue de l'échéance électorale de 2022.

Edouard Philippe à Jean Castex: "Soyez bon !"

"Soyez bon!", a finalement lancé Edouard Philippe au nouveau chef du gouvernement lors de la passation de pouvoir, avant d'ajouter, ému: "Et comme on dit chez moi, bon vent!". L'ex-Premier ministre a ensuite été largement applaudi par ses anciens collaborateurs présents dans la cour de Matignon ce vendredi après-midi.

Edouard Philippe a également salué "la très grande chance" qu'il avait eu de pouvoir travailler avec Emmanuel Macron "dans des conditions de confiance et de fluidité, qui resteront toute ma vie comme trois années assez exceptionnelles, d'une incroyable densité et d'une incroyable richesse".

"Je voudrais témoigner de l'engagement qui a été le vôtre", salue Jean Castex

Le nouveau Premier ministre a salué le bilan d'Edouard Philippe, ce vendredi après-midi à Matignon. "Je voudrais témoigner de l'engagement qui a été le vôtre", a déclaré Jean Castex. Ce bilan, "les Français l'ont vu. Je pense même qu'ils ont pu identifier un style Edouard Philippe".

"Vous avez le chef du gouvernement qui a du affronter la plus grave crise sanitaire qui ait affecté notre pays depuis de très nombreuses décennies", a-t-il rappelé, évoquant "le souci constant de protéger nos concitoyens et d'expliquer les différentes situations".

"Une nouvelle étape du quinquennat s'ouvre, largement dictée par un contexte difficile", a poursuivi Jean Castex dans la cour de Matignon.

Édouard Philippe salue "les forces politiques de Nouvelle-Calédonie"

Édouard Philippe à Jean Castex: "Je n'ai aucun doute sur le fait que vous saurez prendre les bonnes décisions"

Etre chef du gouvernement "est une charge assez lourde mais connaissant votre intelligence, votre connaissance fine du pays, votre sincère attachement à l'état, votre sens politique comme votre rigueur intellectuelle, je n'ai aucun doute que vous saurez prendre les bonnes décisions", a déclaré Edouard Philippe à Jean Castex.

Edouard Philippe salue une relation "de confiance et de fluidité" avec Emmanuel Macron

Lors de cette passation de pouvoir, Edouard Philippe a également salué "la très grande chance" qu'il avait eu de pouvoir travailler avec Emmanuel Macron "dans des conditions de confiance et de fluidité, qui resteront toute ma vie comme trois années assez exceptionnelles, d'une incroyable densité et d'une incroyable richesse".

Édouard Philippe: "Notre pays a besoin d'un esprit ouvert et d'une main ferme"

Edouard Philippe "très heureux de passer le flambeau" à Jean Castex

Edouard Philippe s'est dit "très heureux de passer le flambeau" à Jean Castex ce vendredi après-midi sur le perron de l'Hôtel de Matignon, avant de lui souhaiter "beaucoup de réussite et de succès". "Notre pays a besoin d'un esprit ouvert et d'une main ferme", a déclaré Edouard Philippe.

Edouard Philippe accueille Jean Castex à Matignon

Dans la cour de Matignon, Edouard Philippe a accueilli son successeur Jean Castex, ce vendredi après-midi à 17h30, sous les yeux des journalistes et de nombreux collaborateurs. Les deux hommes sont ensuite entrés dans l'Hôtel de Matignon pour un traditionnel entretien de quelques minutes au cours duquel doivent être évoqués les dossiers importants, et pendant lequel les équipes sont généralement présentées.

Edouard Philippe accueille Jean Castex à Matignon avant la passation de pouvoir ce vendredi.
Edouard Philippe accueille Jean Castex à Matignon avant la passation de pouvoir ce vendredi. © BFMTV

Jean Castex à Matignon, un choix qui divise la classe politique

Elu des Pyrénées-Orientales, maire de Prades, la nomination de cet homme de droite a suscité les réactions des politiques ce vendredi.

Pour Julien Bayou, notre "maison brûle et le président regarde ailleurs"

Réagissant sur notre antenne à la nomination de Jean Castex comme Premier ministre, le leader écologiste estime que le président de la République pense davantage à 2022 qu'à écouter les préoccupations sociales et environnementales des Français, comme ils l'ont fait comprendre aux urnes dimanche dernier.

Notre article ici.

Les boutons de manchette de Philippe en forme de tongs amusent

Une photo d'Edouard Philippe lors de son pot de départ à Matignon circule depuis quelques heures sur les réseaux sociaux. Le futur ex-Premier ministre arbore sur un cliché des boutons de manchette rose en forme... de tongs.

Pécresse espère avec Castex un virage "vers plus de fermeté, de lutte contre les fractures et de décentralisation"

La présidente (Libres!) de la région Île-de-France souhaite que la nomination de Jean Castex "traduise un virage politique d'Emmanuel Macron vers plus de fermeté, de lutte contre les fractures et de décentralisation".

"Je félicite Jean Castex de sa nomination à Matignon alors que notre pays traverse une crise inédite économique et sociale mais aussi d'autorité", écrit-elle encore sur Twitter.

Quel gouvernement pour Jean Castex?

Démission du gouvernement: l'examen des textes sur le budget et la bioéthique suspendu au Parlement

C'est l'incertitude sur les travaux du Parlement, dans l'attente du nouveau gouvernement de Jean Castex: l'examen du budget rectifié a été suspendu vendredi à l'Assemblée nationale, qui devait entamer lundi la deuxième lecture du projet de loi de bioéthique.

La séance a été interrompue en début de matinée, alors que le secrétaire d'Etat Cédric O se trouvait au banc du gouvernement, au cinquième jour des échanges sur le nouveau budget de crise pour 2020, avec un peu moins d'un millier d'amendements encore au menu.

Castex réagit à sa nomination: "je mesure l’immensité de la tâche qui m’attend"

Le Premier ministre Jean Castex a réagi à sa nomination à Matignon dans un communiqué publié sur le site de la ville de Prades, dont il est maire.

"Le Président de la République m’a proposé de me nommer Premier ministre. Compte tenu des circonstances exceptionnelles dans lesquelles se trouve notre pays, j’ai accepté. Je mesure l’immensité de la tâche qui m’attend.
Pour la remplir, je serai puissamment aidé par l’expérience acquise à votre côté en tant que maire et par le fort soutien démocratique que vous m’avez depuis longtemps manifesté.
Si l’ampleur de ces nouvelles fonctions ne me permettra plus d’exercer la charge de maire, je resterai membre du conseil municipal. Le premier adjoint, Yves DELCOR, assurera l’intérim."

Castex à Matignon, "un bon signal pour le sport français"

Outre son statut de haut fonctionnaire, Jean Castex a un pan sportif sur CV: il était jusqu'en début d'année délégué interministériel aux Jeux Olympiques de Paris-2024 et présidait l'Agence nationale du sport.

Des personnalités du milieu sportif ont donc salué sa nomination à Matignon, comme Guy Drut, ancien ministre des Sports: "c'est un homme d'ouverture et de dialogue avec une grande connaissance de l'appareil d'Etat", souligne-t-il sur RMC Sport vendredi.

"C'est un monsieur qui considère le sport dans toute l'acceptation du terme, aussi bien le côté Education que Santé", et qui a "les qualités nécessaires pour assumer le rôle de Premier ministre".

Le député de Maine-et-Loire et président du Comité national olympique et sportif français, Denis Masséglia, salue lui sur RMC Sport "un bon signal pour le sport français" et "incontestablement une fibre sportive" chez Jean Castex.

"Son action au sein de l'Agence nationale des sports a été unanimement appréciée, comme délégué interministériel aux Jeux Olympiques aussi", déclare-t-il.

Trois ans d'Edouard Philippe en 5 citations

Pendant ses trois années passées à Matignon, les Français ont découvert un style, mélange d'austerité et d'éloquence. BFMTV.com revient sur ses citations les plus marquantes.

Bayou déplore n'avoir "jamais entendu sur l'écologie" Jean Castex

"Un homme de droite succède un homme de droite, qu'on a jamais entendu sur l'écologie", déplore vendredi sur Twitter Julien Bayou, secrétaire national EELV, à la suite de la nomination de Jean Castex à Matignon.

"Le Président veut être seul visible, et plutôt que préparer le pays à l'avenir, prépare sa candidature. Cela ne fait pas un projet pour le pays", écrit-il.
"Déclarer hier dans la presse régionale que tout va bien avec Edouard Philippe, annoncer son départ le lendemain. Souhaiter une femme, ne nommer que des hommes. Vraiment, une parole d'or", dénonce de son côté la secrétaire adjointe du parti écologiste Sandra Regol.

Jean Castex n'est plus adhérent Les Républicains

Le parti Les Républicains a confirmé vendredi auprès de BFMTV que Jean Castex n'avait plus sa carte chez LR. Il était adhérent depuis plusieurs années.

Le nouveau Premier ministre Jean Castex invité du 20h sur TF1

Le nouveau Premier ministre Jean Castex, qui vient d'être nommé par Emmanuel Macron, accordera sa première interview au journal télévisé de 20h sur TF1 présenté par Anne-Claire Coudray vendredi soir, a annoncé la chaîne.

L'interview du remplaçant d'Edouard Philippe, qui a la charge de former un nouveau gouvernement, sera également diffusée sur la chaîne d'info du groupe, LCI.

Macron a proposé à Philippe de reconstruire la majorité

Emmanuel Macron a demandé à Edouard Philippe de travailler à la reconstruction de la majorité dans la perspective de 2022, selon une information de BFMTV.

L’idée est de rassembler les groupes Agir, le Modem, une partie de Les Républicains, et même jusqu’à la gauche, de "rassembler tous ceux qui veulent participer à l’effort" à l'image du slogan "France unie" qu'Emmanuel Macron met en avant depuis le 12 mars, selon nos informations.

Pour la gauche "la droite succède à la droite"

Le porte-parole du Parti Socialiste Boris Vallaud a réagi vendredi à la nomination de Jean Castex à Matignon: "Un Sarkozyste succède à un juppéiste, la droite succède à la droite", écrit-il sur Twitter.

Pour Olivier Faure, patron du PS, "avec la nomination de Jean Castex le Président de la République confirme sans surprise son cap. Le jour d'après sera de droite comme le jour d'avant", déclare-t-il sur Twitter. "Salutations républicaines à l'ancien et au nouveau Premier ministre."
"Tout change pour que rien ne change ! Un homme de droite remplace un homme de droite pour mener la même politique anti-sociale et anti-écologique", a de son côté déclaré la députée européenne La France Insoumise Manon Aubry.

"Le virage dépensier d'Emmanuel Macron ne convenait pas à Édouard Philippe", pour Lagarde

"La réalité c'est que des désaccords au sein de l'executif existent depuis un certain temps", a déclaré vendredi sur BFMTV Jean-Christophe Lagarde (UDI), "que le virage dépensier qu'Emmanuel Macron est en train de vouloir prendre ne convenait pas à Edouard Philippe".

Selon Eric Ciotti, "en nommant Jean Castex Macron dissout Matignon"

La nomination de Jean Castex, un quasi-inconnu pour le grand public, n'a pas plu à tous. Le député Les Républicains des Alpes Maritimes Eric Ciotti dénonce dans cette nomination, une dérive d'Emmanuel Macron "vers un pouvoir totalement personnel et autoritaire".

"En nommant Jean #Castex dont la seule légitimité est technocratique Emmanuel Macron dissout Matignon", écrit-il sur Twitter.

Le député de l'Essone Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, a émis la même critique sur son compte Twitter dans une vidéo:

"La nomination de Jean Castex veut dire la suppression du poste institutionnel et politique de Premier ministre" déclare-t-il, fusitigeant "la nomination d'un inconnu qui n'a aucun poids politique".

Nicolas Revel, futur directeur de cabinet de Jean Castex à Matignon

Selon des sources concordantes à BFMTV, le futur directeur de cabinet de Jean Castex à Matignon sera Nicolas Revel.

Ce haut fonctionnaire français a été secrétaire général adjoint de la présidence de la République sous François Hollande puis directeur de l'Assurance Maladie.

Sarkozy a "beaucoup de respect et même d'affection" pour Jean Castex

Ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, Jean Castex est resté très proche de lui. Le nouveau Premier ministre a d'ailleurs appelé Nicolas Sarkozy "juste après sa nomination", selon des proches de l'ancien président à BFMTV.

"Jean Castex est quelqu’un pour lequel Nicolas Sarkozy a beaucoup de respect, d’amitié, et même d’affection", confie-t-on à BFMTV.

Xavier Bertrand salue "les qualités de serviteur de l’Etat" de Jean Castex

"Je connais et j’apprécie les qualités de serviteur de l’Etat de Jean Castex", a tweeté vendredi Xavier Bertrand, président Les Républicains de la région Hauts-de-France, "elles seront indispensables dans les moments difficiles que nous allons connaitre".

Mais l'élu de droite ajoute ensuite une pique à destination d'Emmanuel Macron, en espérant que ces qualités chez le nouveau Premier ministre "puissent corriger les mauvais choix du Président de la République".

Jean-Christophe Lagarde (UDI): "Le virage dépensier d'Emmanuel Macron ne convenait pas à Édouard Philippe"

Edouard Philippe, un obscur propulsé en pleine lumière grâce à Matignon

Après trois ans à Matignon, Edouard Philippe a remis sa démission au président de la République ce vendredi. BFMTV.com revient sur le parcours de l'ombre à la lumière de celui qui était quasi inconnu des Français avant l'élection d'Emmanuel Macron.

Notre article à lire ICI.

Qui est Jean Castex, le nouveau Premier ministre ?

Le haut fonctionnaire Jean Castex, nommé vendredi Premier ministre après avoir préparé le déconfinement, est un ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, élu local peu connu du grand public mais unanimement salué pour son entregent et son efficacité.

Cet homme posé et affable de 55 ans, qui n'a jamais été ministre, est un "couteau suisse" aux réseaux multiples qui cumule les avantages pour porter la deuxième phase du quinquennat: énarque, mais au contact des territoires (il est maire de Prades dans les Pyrénées-Orientales); de droite, mais réputé homme de dialogue et parfait connaisseur des arcanes du pouvoir depuis son passage, comme secrétaire général adjoint, à l'Elysée à la fin du mandat de Nicolas Sarkozy.

Jean Castex nommé Premier ministre par Emmanuel Macron

Le haut fonctionnaire Jean Castex, le "Monsieur déconfinement" du gouvernement, a été nommé ce vendredi Premier ministre, après la démission plus tôt dans la journée d' Édouard Philippe, a annoncé l'Élysée.

Edouard Philippe se situe au 8e rang en terme de longévité sous la Ve République

Edouard Philippe, qui a présenté ce vendredi sa démission, sera resté 1145 jours à Matignon ce qui le situe au 8e rang en terme de longévité sous la Ve République, entre Pierre Mauroy et Jean-Pierre Raffarin.
Le désormais ancien Premier ministre a été en fonction pendant trois ans, un mois et 19 jours, une durée fort respectable mais encore très loin du recordman en la matière, Georges Pompidou, qui était resté chef du gouvernement pendant 2279 jours (1962-1968).

Tapis rouge et micros installés dans la cour de Matignon

Depuis 10H00 ce vendredi, les préparatifs pour la passation de pouvoir entre Edouard Philippe et son successeur, dont le nom n'est pour l'heure pas connu, s'accéléraient à Matignon, a constaté un journaliste de l'Agence France-Presse (AFP). Un tapis rouge a été déroulé et deux micros installés au bas du perron dans une cour vidée pour l'occasion.

"Il est important de savoir où l'on va", Christian Jacob réagit au départ d'Edouard Philippe

Christian Jacob, président du parti Les Républicains, a réagi sur Europe 1 à l'annonce de la démission d'Edouard Philippe: "Avant de savoir qui l'on met à la barre du bateau, il est important de savoir où l'on va".

"Pour composer le gouvernement, on fait confiance au Président, il va ouvrir le bottin mondain et il trouvera bien du monde à mettre. Mais quel est le cap ? Quelle réforme ? Là, zéro réponse !", a-t-il ajouté.

Qui pour remplacer Édouard Philippe?

On sait désormais qu'Édouard Philippe ne continuera pas ses fonctions à Matignon. Mais qui pour le remplacer au poste de Premier ministre? Plusieurs noms ont circulé ces derniers jours.

Les potentiels remplaçants d'Édouard Philippe à Matignon.
Les potentiels remplaçants d'Édouard Philippe à Matignon. © BFMTV

• Jean-Yves Le Drian

Il y a d'abord eu l'hypothèse Jean-Yves Le Drian, actuel ministre des Affaires étrangères. À 73 ans, cet homme issu du PS a été en charge de la Défense pendant tout le mandat de François Hollande, a dirigé la région Bretagne.

C'était l'une des pistes, l'idée d'un grognard, solide, avec une forte expérience.

• Florence Parly

Le nom de Florence Parly est également apparu. Une femme à Matignon, ce n'est pas arrivé depuis Édith Cresson en 1991-1992. Peu connue du grand public, elle a tout de même plusieurs expériences gouvernementales puisqu'elle est actuellement ministre des Armées, a été secrétaire d'État au Budget au début des années 2000 et conseillère de Lionel Jospin à Matignon.

Dans cette configuration, l'idée serait d'avoir une Première ministre coordinatrice de l'action gouvernementale, qui laisserait plus de place à Emmanuel Macron.

• Jean Castex

Dernier hypothèse, Jean Castex. Il est lui aussi peu connu du grand public, même si on a beaucoup parlé de lui ces dernières semaines, avec ses fonctions de "monsieur déconfinement" du gouvernement: c'est lui qui, avec Édouard Philippe, a mis en place la levée progressive des restictrions liées à la situation sanitaire.

Il coche plusieurs cases: il est à la fois un élu local, maire dans les Pyrénées-Orientales depuis plus d'une dizaine d'années, haut fonctionnaire, et représente une droite social. Il a été secrétaire général adjoint de l'Élysée à la fin du mandat de Nicolas Sarkozy.

Le nouveau gouvernement aura la charge de mettre en oeuvre un "projet de reconstruction sociale, économique, environnementale et locale"

Au cours d'un entretien jeudi, "le président de la République et le Premier ministre ont établi un constat partagé quant à la nécessité d'un nouveau gouvernement pour incarner une nouvelle étape du quinquennat, un nouveau chemin", a expliqué l'Elysée.

"Au cours de cet entretien chaleureux et amical, le président a remercié le Premier ministre pour le travail accompli ensemble depuis trois ans, en particulier les importantes réformes conduites pour la modernisation du pays et la préservation de notre modèle social", a ajouté la présidence. Elle a précisé que ce travail avait été "accompli en commun et en confiance, dans une parfaite loyauté".

Le nouveau gouvernement devra "mettre en oeuvre la nouvelle étape du quinquennat, le projet de reconstruction sociale, économique, environnementale et locale dont le président a exposé les grandes orientations lors de son allocution du 14 juin et qui s'est précisée au cours du cycle de consultations approfondies conduit au cours des dernières semaines", a souligné l'Elysée.

Gilles Boyer se dit "fier des 1145 jours d'Edouard Philippe à Matignon"

Le député européen Gilles Boyer, qui fait partie des très proches amis d'Edouard Philippe, a indiqué sur Twitter être "fier des 1145 jours" du Premier ministre à Matignon et l'a remercié "de lui avoir fait confiance". Il a été un temps son conseiller politique.

Un nouveau gouvernement connu avant mercredi

Suite à la démission du gouvernement, le Conseil des ministres, prévu ce vendredi matin, ne se tiendra pas. La composition du nouveau gouvernement devrait être connue avant mercredi, date prévue du prochain conseil des ministres, selon l'entourage du président à l'Agence France-Presse (AFP).

Edouard Philippe félicite son équipe après sa démission

Edouard Philippe a félicité, ce vendredi, ses équipes, qui vont rester ou partir, pour trois années "très fortes", selon nos informations.

Des cartons arrivent déjà à Matignon

Édouard Philippe prépare déjà son déménagement. À peine une heure après l'annonce de l'Élysée, des cartons sont arrivés à Matignon, comme on peut le voir sur ces images.

La démission du gouvernement "ne va pas changer la politique" d'Emmanuel Macron, selon la députée LFI Mathilde Panot

Pour la députée LFI Mathilde Panot, invitée de BFMTV, la démission d'Edouard Philippe et de son gouvernement "ne [vont] pas changer la politique" d'Emmanuel Macron.

Le député insoumis Alexis Corbière a tweeté un message similaire, ce vendredi, assurant que "les mêmes causes produiront les mêmes effets".

Edouard Philippe présent à Matignon

Le désormais ex-Premier ministre Edouard Philippe est toujours présent à Matignon ce vendredi matin, selon nos informations, après la démission de son gouvernement.

Au Havre, le nouveau conseil municipal élu lors du dernier scrutin doit élire le maire de la ville ce samedi 4 juillet.

La séance de l'Assemblée nationale interrompue

Alors que l'Assemblée nationale était en plein examen du projet de loi de finances rectificative, ce vendredi, le Vice-Président du palais Bourbon Hugues Renson a annoncé l'interruption de la séance en raison de la démission du Premier ministre, étant donné que plus aucun ministre ne peut siéger au banc.

Un nouveau Premier ministre "sera nommé dans les prochaines heures", annonce l'Élysée

L'Élysée a annoncé, après la démission d'Édouard Philippe, qu'un "nouveau Premier ministre sera nommé dans les prochaines heures".

Au cours d'un entretien ce jeudi, "le président de la République et le Premier ministre ont établi un constat partagé quant à la nécessité d'un nouveau gouvernement pour incarner une nouvelle étape du quinquennat, un nouveau chemin", selon cette même source.

"Une nouvelle étape s'ouvre avec de nouveaux talents et de nouvelles méthodes de gouvernement", a ajouté la présidence à l'Agence France-Presse (AFP).

"En vérité j'ai l'impression que ce mandat est fini", assure Julien Bayou

Julien Bayou, secrétaire national d'EELV, a indiqué sur BFMTV attendre "un changement de cap", après la démission d'Edouard Philippe.

"Le Président avait promis de tirer les leçons des gilets jaunes, de la crise sanitaire. Pour nous ça veut dire engager fortement la transition écologique dans la justice sociale. Dans les interviews que le président de la République a pu donner, on ne voit pas de vision pour le pays", a-t-il assuré.

"En vérité j'ai l'impression que ce mandat est fini et que le président s'évertue à faire un peu de mousse plutôt que lui donner du contenu", a-t-il conclu.

Que peut-il se passer à présent?

Le communiqué de l'Élysée ne précise rien sur le futur gouvernement. Deux scénarios sont désormais possibles pour les heures à venir:

Emmanuel Macron peut charger Édouard Philippe de former un nouveau gouvernement. Pour l'heure, l'actuel locataire de Matignon est censé assurer "le traitement des affaires courantes".

Emmanuel Macron peut également nommer un nouveau Premier ministre. Auquel cas, Édouard Philippe l'avait déjà annoncé, il entend devenir maire du Havre, son fief, où il a été réélu lors du second tour des municipales.

Edouard Philippe a démissionné

Le Premier ministre Edouard Philippe a remis ce vendredi la démission de son gouvernement au président de la République qui l'a acceptée, a annoncé l'Elysée dans un communiqué.

Il va assurer, avec les membres du gouvernement, "le traitement des affaires courantes jusqu’à la nomination du nouveau gouvernement", précise le communiqué.

Le conseil des ministres annulé

Le conseil des ministres, qui devait se tenir ce vendredi matin, est annulé, ont indiqué des sources gouvernementales à BFMTV.

"Une relation de confiance historique"

Dans le même entretien, jeudi, Emmanuel Macron jugeait ses relations avec Edouard Philippe "historiques". Il indiquait que ce dernier avait "mené avec les gouvernements successifs un travail remarquable": "Nous avons conduit des réformes importantes dans des circonstances jamais évidentes."

Macron a promis une "nouvelle équipe"

Dans un entretien à la presse régionale, diffusé jeudi, Emmanuel Macron affirmait que la crise sanitaire que vient de traverser la France l'avait "changé". C'est sur les leçons tirées de cette situation exceptionnelle qu'il compte "reconstruire le pays" avec, comme priorité, la santé, le grand âge et les jeunes.

Emmanuel Macron confirmait que dans sa logique de "reconstruction", il y aura une "nouvelle équipe" mais n'avait pas apporté davantage de précisions sur ses intentions.

Un communiqué de l'Élysée imminent

Édouard Philippe sera-t-il maintenu à son poste de Premier ministre? Le remaniement s'annonce en tout cas imminent: un communiqué de l'Élysée est attendu dans la matinée ce vendredi.