BFMTV

En 2006, Sarkozy torpillait la Droite

-

- - -

Bruno Julliard, ancien leader des étudiants opposés en 2006 au Contrat de Première Embauche du gouvernement Villepin, affirme que Nicolas Sarkozy l'aurait appelé à l'époque pour le soutenir.

En 2006, les manifestations contre le Contrat de Première Embauche (CPE) se multipliaient dans la rue. Dominique de Villepin était Premier ministre. Nicolas Sarkozy, ministre de l'Intérieur et président de l'UMP. Bruno Julliard, président de l'Union nationale des étudiants de France (UNEF), farouche opposant au CPE.

« Sarkozy voulait la tête de Villepin, moi celle du CPE »

Nommé samedi dernier secrétaire national du PS à l'Education, Bruno Julliard a relancé hier le débat sur les rumeurs d'un complot visant à écarter Dominique de Villepin de Matignon, pour dégager la voie à l'actuel locataire de l'Elysée : « Nicolas Sarkozy avait été un des premiers défenseurs du CPE, lorsque celui-ci était encore populaire dans les sondages. Mais en cours de mobilisation, lorsque les courbes de sondage se sont inversées, par opportunisme et probablement pour faire un croche-pied à Villepin, il m'a dit qu'il souhaitait le retrait du CPE. Alors que ça n'était pas sa position publique. Lui souhaitait la tête de Villepin, moi celle du CPE, donc j'ai pris acte d'un soutien pour le moins inattendu. » Pour l'instant, l'Elysée refuse de commenter ces affirmations.

La rédaction-Bourdin & Co