BFMTV

Tweet de Trierweiler : la droite ironise sur le mélange des genres

BFMTV

A droite, on oscille entre l'ironie et un amusement non dissimulé après le tweet de Valérie Trierweiler.

La compagne du président Hollande avait ce mardi matin ouvertement apporté son soutien au rival de Ségolène Royal pour les législatives, Olivier Falorni candidat PS dissident. Le député UMP Eric Raoult saluait sur notre antenne une "nana qui en a".

Les formules ne manquent pas

"Vaudeville à l'Elysée" ou encore "Dallas à l'Elysée", avait commenté ce mardi matin le député UMP Eric Cotti et Geoffroy Didier, conseiller régional. De fait, les formules n'ont pas manqué aux hommes et femmes politiques de droite.

Roger Karoutchi, sénateur UMP des Hauts-de-Seine renchérissait dans un communiqué : "Où sommes-nous ? Vaudeville ? Théâtre de boulevard ? Retour de la Cour avec intrigues ? Que n'eut-on dit s'il s'était agi d'une Première Dame de droite qui était intervenue aussi directement dans les élections législatives, contre son président. Drôles de dames ? Non, la série américaine semble largement surclassée par Règlement de compte à OK Corral. La présidence normale ? Ça promet..."

Cocasse mais regrettable

Claude Goasguen, député UMP de Paris, juge quant à lui la situation "cocasse". Il y voit "des opinions politiques sacrément mélanger avec des attitudes privées". "Ça va faire rire la planète entière une fois de plus au détriment de la vie politique française et je le regrette", a-t-il ajouté.