BFMTV

Trierweiler s'envole pour l'Inde, "en bons termes" avec Hollande

Valérie Trierweiler a bénéfié pour la dernière fois des services de l'Elysée (photo d'illustration).

Valérie Trierweiler a bénéfié pour la dernière fois des services de l'Elysée (photo d'illustration). - -

L'ancienne première dame se rend en Inde pour un déplacement humanitaire. Elle a quitté La Lanterne tôt dimanche matin pour embarquer en toute discrétion à Roissy.

Elle se savait attendue au lendemain de l'annonce officielle de sa séparation avec François Hollande. L'ancienne première dame Valérie Trierweiler a embarqué en toute discrétion pour son déplacement humanitaire en Inde dimanche. La journaliste a quitté La Lanterne tôt dans la matinée pour prendre ensuite un vol régulier de la compagnie Air France à l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle, où elle a fui les nombreux journalistes qui l'attendaient sur place.

Avant de s'envoler avec son amie Valérie Trierweiler, Charlotte Valandrey a confié à BFMTV que la journaliste était "très contente de partir pour cette mission". Et d'ajouter "je n'ai jamais douté que ce voyage irait jusqu'au bout [..] c'est une femme forte, une femme de cœur".

C'est l'Elysée qui a organisé le transfert de Valérie Trierweiler, mais avec un dispositif allégé maintenant qu'elle n'est plus première dame. Elle était accompagnée d'un garde du corps et de son directeur de cabinet. C'est la dernière fois qu'elle en bénéficie.

Un déjeuner avec François Hollande jeudi

Valérie Trierweiler serait en "bons termes" avec le président, selon son entourage. Elle a eu un déjeuner jeudi avec François Hollande, notamment pour préparer leur séparation officielle et ses suites. "Ce déjeuner s'est bien passé" et elle est aujourd'hui "en bons termes" avec son ex-compagnon, a-t-on assuré.

Aux côtés d'ACF contre la malnutrition en Inde

Valérie Trierweiler se rend à Bombay pour soutenir l'ONG Action contre la faim (ACF). Au cours de cette visite de deux jours, elle doit visiter l'hôpital de Bombay où ACF a un programme de pâte nutritionnelle pour enfants mal nourris et doit assister à une session de formation du personnel médical, puis à un déjeuner de levée de fonds avec des femmes de chefs d'entreprises locaux. Un dîner de charité est prévu à l'hôtel Taj Mahal.

Une conférence de presse est également au programme mais ValérieTrierweiler ne pourrait y faire qu'une brève apparition. ACF a précisé que le financement du voyage était pris en charge par "des partenaires privés, indiens et français, mais essentiellement indiens" de l'ONG.

"Ce voyage est organisé depuis plusieurs mois, on y travaille avec les équipes de Valérie Trierweiler", a expliqué la responsable développement d'ACF, Valérie-Anne Daher, sur BFMTV. "Elle nous soutenait avant d'être 'first lady', et a continué à nous soutenir une fois qu'elle l'est devenue".

K. L. et vidéo Grégoire Pelpel