BFMTV

Macron visite le Mémorial Martin Luther King en compagnie d'un opposant à Trump

Le chef de l'État a déambulé dans le jardin du parc Martin Luther King ce mercredi, pour rendre hommage au leader de la lutte pour les droits civiques aux États-Unis. Il en a profité pour aborder son désaccord avec Donald Trump sur l'accord de Paris.

Après son discours devant le Congrès américain ce mercredi, Emmanuel Macron s'est rendu au mémorial Martin Luther King, à Washington. Le chef de l'État a effectué cette visite imprévue aux côtés du sénateur américain John Lewis, qui s'est lui-même battu avec le leader de la lutte pour les droits civiques aux États-Unis.

"C'est cette Amérique qui s'est battue pour que les Africains et Américains aient des droits pleins et entiers. Ce n'est pas si loin de nous. C’est cette Amérique qui a su porter un attachement à l’égalité, aux valeurs, à la reconnaissance des minorités", a déclaré Emmanuel Macron.

De son côté, le sénateur Lewis a assuré que le chef d'État français avait tenu un "très beau discours qui inspire des centaines de milliers de personnes". "Il partage certains de nos espoirs et de nos rêves, les rêves de Martin Luther King Jr. Je pense que le président se bat pour la société du Dr. Luther King", a-t-il ajouté.

Macron persuadé du retour des États-Unis dans l'accord de Paris

Interrogé par une horde de journalistes, Emmanuel Macron a réitéré l'une de ses affirmations prononcées lors de son discours au Congrès à propos de l'accord de Paris sur le climat que les États-Unis ont décidé de quitter: "Je ne sais pas si c'est le président Trump (qui reviendra dans l'accord, ndlr) ou si ce sera plus tard, mais je suis sûr que les États-Unis d'Amérique reviendront dans ce jeu international", a-t-il martelé.

"Il a toujours dit très clairement son désaccord avec l’accord de Paris. Sans doute aussi parce qu’il a été signé par son prédécesseur. Je pense que nous devons continuer à avancer. [...] Et surtout, il y a tout un travail, scientifique, économique et des états fédérés qui vont continuer et il ne s’y oppose pas du tout", a encore déclaré Macron au sujet de son homologue américain.

Et Emmanuel Macron de conclure: "On a toujours le droit dans la vie d'évoluer dans ses positions. Je ne sais pas quelles seront ses positions de demain".

Paul Louis