BFMTV

L'antisèche actu: le docteur Muller acquitté, fin du conflit chez Gad et Hollande inflexible

Retrouvez chaque matin l'antisèche actu du jour.

Retrouvez chaque matin l'antisèche actu du jour. - -

Pour être certain d'assurer à la machine à café dès votre arrivée au bureau, ne manquez pas l'antisèche de BFMTV.com qui a sélectionné les infos dont vous allez entendre parler aujourd’hui.

> La grosse actu: Hollande inflexible sur la taxe à 75%

-
- © -

Le président avait déjà fait savoir qu'il ne reculerait pas. A l’issue d’une réunion avec les représentants du football français, François Hollande a décidé de maintenir la taxe à 75% sur les très hauts revenus. Un désaveu pour les clubs professionnels, qui ont décidé de maintenir leur grève.

Les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 ne vont donc pas jouer lors du week-end du 29 novembre au 2 décembre pour protester contre cette "contribution exceptionnelle de solidarité" qui touche la part des salaires annuels supérieurs à un million d'euros versés en 2013 et 2014.

> Le verdict: le docteur Jean-Louis Muller acquitté

-
- © -

Au terme d'un procès haut en couleurs, le docteur Jean-Louis Muller a été acquitté du meurtre de sa femme par le tribunal de Nancy, jeudi soir. Les jurés n'ont donc pas suivi le parquet qui avait requis jeudi 20 ans de réclusion criminelle à l'encontre du médecin, l'accusant d'avoir maquillé en suicide le meurtre de son épouse en 1999.

"Je retourne chez moi", ont été les premiers mots de l'acquitté. Il était défendu par Eric Dupond-Moretti, l'avocat champion des acquittements surnommé "Acquitator".

> Le point social: La fin du blocus des salariés de Gad

-
- © -

Les salariés de l'abattoir Gad de Lampaul-Guimiliau, dans le Finistère, voué à la fermeture, ont mis fin jeudi soir à 20 jours de blocus après avoir obtenu de la direction les engagements écrits qu'ils réclamaient sur leurs conditions de départ.

Le tribunal de commerce de Rennes a validé, le 11 octobre, le plan de continuation de Gad, entérinant la suppression de 889 emplois, principalement à l'abattoir de Lampaul-Guimiliau, sur un total de 1.700.

> La polémique: le commentaire de Marine Le Pen sur les otages

-
- © -

La présidente du FN a déclaré jeudi matin avoir "ressenti un malaise" en voyant le visage des quatre ex-otages à leur arrivée à Villacoubla. "On avait l’impression de voir des images d’hommes qui étaient très réservés, deux portaient la barbe taillée de manière étonnante…l’habillement était étrange… Et cet otage avec le cheich sur le visage, cela mérite peut-être quelques explications de leur part"", a expliqué Marine Le Pen.

Devant les réactions indignées de la classe politique, le vice-président du parti a tenté de désamorcer la polémique en pointant une instrumentalisation des libérations d'otage.

-
- © -

> L'anniversaire: les vingt ans du traité de Maastricht

L'entrée en vigueur du traité de Maastricht qui a lancé la monnaie unique européenne a eu lieu le 1er novembre 1993. Mais vingt ans plus tard, l'heure n'est pas à la fête. Politiques et experts s'accordent aujourd'hui à reconnaître que l'euro était mal conçu, puisque la monnaie n'était accompagnée d'aucune union budgétaire, et encore moins économique.

Karine Lambin