BFMTV

Irma: Macron défend la lutte contre le réchauffement climatique

Emmanuel Macron jeudi midi à Athènes.

Emmanuel Macron jeudi midi à Athènes. - BFMTV

En réaffirmant que le réchauffement climatique était la cause principale de l'ouragan Irma, le chef de l'Etat tire un premier bilan politique de la catastrophe.

La catastrophe à peine passée, Emmanuel Macron tire un premier enseignement politique de l'ouragan Irma, qui s'est abattu mercredi sur les îles de Saint-Barthélémy et Saint-Martin. "C'est la France entière qui a été touchée", a dit le chef de l'Etat lors d'une conférence de presse commune avec le président grec. "Nous avons plusieurs blessés, des dommages matériels très lourds, des Françaises et français blessés, sidérés de la violence de ce qu'ils ont vécu."

"L'engagement contre le réchauffement n'est pas un luxe"

Emmanuel Macron est clair:

"Ce sont des peuples européens qui sont touchés, parfois des peuples très pauvres. Cette émotion n'est sincère et conséquente que si ceux qui les éprouvent veulent (...) s'attacher aux causes profondes qui créent ce type d'événement. L'engagement contre le réchauffement climatique nous touche tous et toutes. Ce n'est pas un luxe du quotidien, c'est un engagement indispensable. C'est pour cela que la France restera déterminée à lutter contre le réchauffement climatique et à tout faire pour prévenir ce type de désastre."

Par cette déclaration, Emmanuel Macron s'adresse aux climato-sceptiques, et notamment au président américain Donald Trump, qui a fait sortir son pays des accords de Paris pour le climat. Les Etats-Unis seront les prochains touchés par Irma: l'ouragan devrait atteindre le sud de la Floride dimanche après-midi, avant de remonter jusqu'à la Géorgie lundi soir. Son passage devrait être "réellement destructeur", préviennent les secours américains.

A. K.