BFMTV

Hollande: un chômeur sur deux devra se voir proposer une formation

Le chef de l'Etat, dans son annonce sur la formation des chômeurs, a promis qu'un chômeur sur deux se verra proposer une formation dans les deux mois suivant sa perte d'emploi, contre un sur quatre actuellement.

Le chef de l'Etat, dans son annonce sur la formation des chômeurs, a promis qu'un chômeur sur deux se verra proposer une formation dans les deux mois suivant sa perte d'emploi, contre un sur quatre actuellement. - -

Un chômeur sur deux dans un délais de deux mois va se voir proposer une formation a annoncé le président de la République.

Un chômeur sur deux devra se voir proposer une formation dans un délai de deux mois après la perte de son emploi, a annoncé lundi le président de la République François Hollande.

Le président a affirmé à Blois que "l'objectif" de la réforme de la formation professionnelle était de permettre "qu'un chômeur sur deux se voit proposer une formation dans un délai de deux mois" après la perte de son emploi.

Le chef de l'Etat a relevé qu'actuellement "un chômeur sur quatre pouvait avoir une formation dans un délai de deux mois", en soulignant aussi qu'"aujourd'hui, un chômeur sur quatre peut passer quinze mois à Pôle d'emploi sans se voir offrir une formation".

"Le système de formation doit être modernisé"

"On va doubler les moyens pour que très rapidement une formation soit proposée", a poursuivi le président, en expliquant l'objectif du projet de réforme de la formation professionnelle qui devra être "prêt à la fin de l'année" à l'issue d'un processus de concertation avec les partenaires sociaux.

"Le système de formation doit être modernisé, car c'est un atout dans la lutte contre le chômage. Ce qui compte c'est de savoir qui va pourvoir bénéficier d'une bonne formation" a-t-il ajouté.

François Hollande a promis que le délai entre la perte d'un emploi et l'offre de formation "ne pourrait plus dépasser six mois".

Il a fait valoir qu'il s'agissait "d'affecter plus de ressources vers les demandeurs d'emplois" et "de rationaliser les rôles entre régions et Pôle emploi". La région sera "pleinement responsable de la commande de formation", et Pôle emploi du suivi des formations, a-t-il dit.

A LIRE AUSSI :

>> Au plus bas dans les sondages, Hollande tente de rassurer

>> François Hollande veut toujours inverser la courbe du chômage en 2013

>> Plus de 40.000 chômeurs supplémentaires en janvier