BFMTV

Hollande propose de ramener le nombre de régions de 22 à 14

L'Elysée a diffusé cette carte de France avec les possibles 14 futures régions.

L'Elysée a diffusé cette carte de France avec les possibles 14 futures régions. - -

Le chef de l'Etat a dressé les grandes lignes de la réforme territoriale dans une tribune à paraître mardi dans la presse quotidienne régionale. Elle doit maintenant être soumise au débat parlementaire.

François Hollande propose de ramener de 22 à 14 le nombre de régions métropolitaines, ajoutant que la nouvelle carte sera "soumise au débat parlementaire" mais appelant à ne pas "tergiverser", dans une tribune à paraître mardi dans la presse quotidienne régionale.

Voici les régions qui vont fusionner, selon des informations diffusées par l'Elysée lundi soir: - l'Alsace et la Lorraine - la Basse et la Haute-Normandie - le Poitou-Charentes, le Centre et le Limousin - la Picardie et la Champagne - l'Auvergne et et le Rhône-Alpes - la Bourgogne et la Franche-Comté - le Midi-Pyrénées et le Languedoc-Roussillon

La Bretagne, les Pays-de-la-Loire, l'Aquitaine, le Nord-Pas-de-Calais, la Corse, l'Ile-de-France et Paca restent inchangées.

Les élections régionales et départementales reportées

Le président de la République y annonce également le report des élections pour ces futures grandes régions et pour les conseils départementaux de mars "à l'automne 2015".

Dans cette tribune, il affiche enfin l'"objectif" d'une "révision constitutionnelle" pour supprimer le conseil général en 2020, et espère que ce projet suscitera "une majorité politique nette". Avec 14 grandes régions aux pouvoirs et aux moyens accrus et le renforcement des intercommunalités, "le conseil général devra à terme disparaître" mais "de façon progressive", selon le président de la République, pour lequel "du temps est nécessaire", de la "souplesse est indispensable" et "une large initiative sera laissée aux élus" pour la transition.

Le chef de l'Etat a poursuivi ses consultations et ses arbitrages jusqu'à la dernière minute lundi soir où il a réuni à l'Elysée à 20 heures le Premier ministre, Manuel Valls, et trois membres du gouvernement concernés par la réforme territoriale pour finaliser ce projet.

A. G. avec AFP