BFMTV

Ce que Hollande a (aussi) fait à New York

BFMTV
En marge de l'Assemblée générale de l'ONU, le président français est allé se recueillir à Ground Zero, puis à la rencontre des Français de l'étranger.

Chacun se souvient de ce qu'il a fait le mardi 11 septembre 2001. François Hollande, lui, s'est rappelé le "choc terrible" quand il a "vu cette première tour s'effondrer", "ce premier avion qui s'est fracassé sur la tour".

Mardi soir, en marge de l'Assemblée générale de l'ONU, le président français s'est rendu à Ground Zero pour rendre hommage aux 3.000 morts des attentats, accompagné de l'ensemble de la délégation française.

C'est là que le président s'est confié : "Je me trouvais à une réunion du PS que je présidais. Nous avons décidé de suspendre toutes les activités. On avait très peur qu'il y ait d'autres actes terroristes qui puissent frapper, y compris notre pays", relate François Hollande.

A Broadway avec les expatriés

Un peu plus tôt, et sur un ton plus léger, François Hollande s'était adressé aux Français de New York, dans une allocution dans un théâtre de Broadway.

Le président a alors qualifié son public "d'élite des français de l'étranger, ou du moins c'est comme ça qu'on vous présente", a-t-il plaisanté.

Un public attentif mais qui est resté un peu méfiant, notamment sur la proposition du président d'imposer à 75% les revenus annuels de plus d'un million d'euros.

Au final, de jeunes Françaises ont apprécié le ton du discours mais ont trouvé que "cela manquait de profondeur"...