BFMTV

Benalla a demandé un badge d'accès à l'Assemblée pour aller "à la salle de sport"

Alexandre Benalla avait accès à l'Assemblée nationale.

Alexandre Benalla avait accès à l'Assemblée nationale. - Charly Triballeau - AFP

L'ancien chargé de mission de l'Elysée bénéficiait de plusieurs privilèges, dont une carte d'accès à l'hémicycle. Une révélation qui a ulcéré de nombreux parlementaires.

Comme l'a révélé un député LR en pleine affaire Benalla, l'ancien chargé de mission de l'Elysée était doté d'un badge H d'accès à l'Assemblée nationale, le plus haut niveau de ce type de cartes. La nouvelle a provoqué des remous à l'Assemblée nationale, dont les travaux sur le projet de révision constitutionnelle ont finalement été suspendus jusqu'à la rentrée. En parallèle des faits répréhensibles qui lui sont reprochés, et pour lesquels il est mis en examen dans le cadre d'une enquête préliminaire, il semblerait qu'Alexandre Benalla ait en outre bénéficié de nombreux privilèges, dont ce badge.

Dans un communiqué, l'Assemblée avait annoncé que seuls deux badges de ce type étaient à disposition de l'Elysée, et qu'une demande avait été faite pour que l'un d'eux revienne à Alexandre Benalla.

Il admet un "caprice"

Prenant la parole dans un entretien fleuve au journal Le Monde publié ce jeudi matin, Alexandre Benalla explique l'usage qu'il en faisait. Un usage plutôt surprenant.

"Moi, je ne considère pas ça comme un passe-droit. C’est une demande de ma part, cette carte", précise-t-il d'abord.

"Je l’ai demandée tout simplement parce que j’aime aller à la salle de sport de l’Assemblée", explique-t-il. "C’est peut-être un caprice de ma part, je l’admets", ajoute celui qui se définit comme un "extraterrestre" à l'Elysée et se défend d'avoir "le melon".

Dans cette interview, il admet avoir "commis une faute" mais parle aussi d'une affaire pensée pour "atteindre le président de la République".

Pas présent dans l'hémicycle d'après Strzoda

Lors de son audition par la commission d'enquête parlementaire du Sénat mercredi, Patrick Strzoda a expliqué qu'il était courant que les cabinets ministériels et de l'Elysée disposent de badge d'accès, même s'ils ne travaillent pas à l'Assemblée. Le directeur de cabinet du président avait expliqué que dans le cas d'Alexandre Benalla, c'est la "procédure normale" qui s'est appliquée. Ces badges sont en général réservés aux membres qui travaillent directement avec les parlementaires, mais peuvent être remis à d'autres membres d'un cabinet.

"On me dit que Monsieur Benalla n'a jamais accédé à l'hémicycle", a-t-il affirmé.

Charlie Vandekerkhove