BFMTV

9 Français sur 10 jugent négativement le bilan de Hollande

François Hollande à l'Elysée, le 12 avril 2016.

François Hollande à l'Elysée, le 12 avril 2016. - Stéphane de Sakutin - Pool - AFP

Le bilan de François Hollande à l'Elysée est jugé négativement par 87% des Français, selon un sondage Elabe pour BFMTV. Un nombre d'insatisfaits en hausse de 6 points par rapport à l'an dernier à la même période.

Près de quatre ans après son accession à l'Elysée, et à treize mois de la prochaine présidentielle, les Français ne sont que très peu convaincus de l'action de François Hollande: 87% jugent négativement son bilan, selon un sondage Elabe pour BFMTV publié ce jeudi. 

Dans le détail, 47% des répondants jugent son bilan "très négatif" et 40% "assez négatif". En un an, par rapport à avril 2015, le nombre d'insatisfaits du chef de l'Etat a augmenté de six points, souligne d'ailleurs l'institut de sondages.

Et la politique menée par le président de la République, qui tentera une opération reconquête ce soir sur France 2 avec une émission de questions-réponses avec quatre citoyens, ne trouve plus grâce qu'aux yeux de 13% des personnes interrogées: 12% jugent son bilan "assez positif" et seulement 1% "très positif". Une bien maigre base pour se porter de nouveau candidat à la présidentielle.

"Image très dégradée"

C'est à droite que le jugement est le plus rude: 97% des sympathisants de la droite et du centre estiment que son bilan négatif, tandis qu'à l'extrême droite, les sympathisants du Front National sont la même proportion à le penser. Le rejet est également patent chez les sympathisants de gauche, 69% jugent son bilan négativement, contre 31% positivement. Mais ce sont les sympathisants du PS qui sont les moins sévères: si 63% le qualifient de négatif, 37% voient son bilan comme positif. 

"L’image de François Hollande reste très dégradée. Par rapport à octobre 2015, François Hollande est davantage jugé à la hauteur des événements (29%, +7) mais sa capacité à réformer atteint un niveau plancher (12%, -4)", décrypte Yves-Marie Cann, directeur des études politiques chez Elabe.

65% jugent que Sarkozy n'aurait pas fait mieux

Interrogés sur la personnalité du chef de l'Etat, les participants sont 12% seulement à l'estimer capable de réformer le pays, et 10% à penser qu'il obtient des résultats. En revanche, les traits d'image qui le caractérisent sont la sympathie, pour 46% des sondés, et l'honnêteté, pour 37%. 

Quant à savoir si une autre personnalité politique aurait fait mieux que lui dans le même contexte, les Français n'en sont pas persuadés: 65% des sondés - c'est sept points de plus que l'an dernier - affirment que Nicolas Sarkozy n’aurait pas fait mieux que François Hollande s’il avait été réélu. 

V.R.