BFMTV

Régionales: huit cartes pour mieux comprendre les résultats

Comment comprendre les résultats du premier tour des municipales? Huit cartes pour aider.

Comment comprendre les résultats du premier tour des municipales? Huit cartes pour aider. - BFMTV

Les chiffres affinés du premier tour des élections régionales confirment la position de tête du Front national, et la déroute du Parti socialiste. Abstention, évolution des votes: voici huit cartes pour mieux comprendre ce résultat.

Les résultats du premier tour des élections régionales ont frappé par le score historique du Front national, qui est arrivé en tête au coude-à-coude avec les listes d'union de la droite (28% des voix). Mais avec de nombreuses triangulaires, l'issue finale elle-même apparaît incertaine. Pour mieux comprendre ce qui se joue ces 6 et 13 décembre, voici huit cartes qui permettent de remettre les résultats dans leur contexte.

> Quelles sont les listes en tête?

Voici une photographie du paysage politique en France à l'échelle régionale. La carte des listes qui sont arrivées en tête du premier tour de ce scrutin donne un aperçu du rapport de forces: l'union des gauches est arrivée en tête dans seulement deux régions, la droite dans quatre et, fait exceptionnel dans l'histoire politique du pays, le Front national (FN) dans six.

(Les résultats définitifs sont disponibles ici dans le détail)

Mais cette visualisation est trompeuse et ne préjuge pas des résultats du deuxième tour, la gauche pouvant encore remporter plus de deux régions, et le FN, moins de quatre.

> Comment évolue le score de l'union de la gauche

Pour comprendre le résultat de ce premier tour, il faut avoir à l'esprit que les résultats du Parti socialiste n'ont cessé de s'éroder depuis plus de 10 ans. Le scrutin de 2004 fait figure d'exemple, quand le PS avait pris la quasi-totalité des régions à la droite (24 sur 26, outre-mer inclus). Depuis, il n'a cessé de baisser, en particulier au centre ou à l'est. 

Le résultat de ce premier tour est dans la droite ligne de cette tendance et montre une France d'un rose bien pâle. Nos cartes montrent les résultats des listes socialistes en 2004, 2010 et 2015 selon la même échelle de couleurs. Attention, les tracés en 2004 et en 2010 correspondent aux anciennes régions.

> Comment évolue le score du FN depuis 2004

Les résultats électoraux du Front national ont une histoire plus accidentée. Ce qui ressort de la comparaison de leurs performances, c'est que le parti frontiste apparaît d'un coup et pour la première fois comme un parti de premier plan, sur tout le territoire. De 3,5 millions de voix en 2004, le FN est repassé à 2,2 puis a bondi à 6 millions de suffrages.

> Que nous disent les chiffres de l'abstention?

L'abstention a été très forte, comme à chaque fois pour ce type de scrutin. Avec 50,02% ce dimanche 6 décembre, elle est tout de même moins élevée qu'en 2010, où elle avait atteint 53,67%.

Les chiffres de l'abstention permettent toutefois de mettre en doute leur corrélation supposée avec le score du Front national. Ceux qui ne sont pas allés voter étaient les plus nombreux en Île-de-France, avec 54,10%. Dans cette région, le Front national est arrivé en 3e position (18,41%), un score faible au regard des autres. En Nord-Pas-de-Calais, Marine Le Pen a apporté au Front national son plus haut score avec 40,64% des voix. L'abstention, elle, y est la deuxième plus basse avec "seulement" 45,23%. Ces faits renforcent l'idée d'un vote de conviction en faveur du parti d'extrême droite.