BFMTV

Régionales: Huguette Bello fait basculer l'île de La Réunion à gauche

Huguette Bello, le 11 décembre 2015 à Saint-Denis de La Réunion

Huguette Bello, le 11 décembre 2015 à Saint-Denis de La Réunion - RICHARD BOUHET / AFP

Il s'agit de la seule région française où le dirigeant sortant n'est pas reconduit à l'issue de ce scrutin

Huguette Bello, à la tête d'une liste d'union de gauche, a remporté dimanche la région de l'île de La Réunion avec 51,85% des voix face au président sortant Didier Robert (Dvd), avec une abstention moins importante qu'au premier tour (53,44%).

Maire divers gauche de Saint-Paul (ouest de l'île), Huguette Bello est arrivée en deuxième position au premier tour des régionales le 20 juin (20,74%), derrière Didier Robert. Elle avait fusionné sa liste avec celles de la maire PS de Saint-Denis, Ericka Bareigts, arrivée troisième (18,48%) et du divers gauche Patrick Lebreton (7,78%).

"Je remercie infiniment l'ensemble des co-listiers de la liste d'union que je conduis.(...) je n'oublie pas non plus ceux des listes du premier tour qui ont dû se désister pour permettre cette union et la victoire des forces du rassemblement", a déclaré Huguette Bello, à l'antenne de Réunion la 1ère.

Ce résultat permet à Huguette Bello de rafler 29 des 45 sièges.

2e femme élue à la tête de La Réunion

Elle est la deuxième femme à être élue présidente de région sur cette île de l'océan indien. Margie Sudre (sans étiquette), secrétaire d'État à la Francophonie de Jacques Chirac, avait occupé ce poste de 1993 à 1998.

À la tête d'une liste d'union des droites et des centres, Didier Robert s'est trouvé affaibli par une récente condamnation à 15 mois de prison avec sursis et trois ans d'inéligibilité, dont il a fait appel, dans une affaire de prise illégale d'intérêt.

Le chantier de la route du littoral reliant le nord à l'ouest, entamé en 2014 et inachevé à ce jour, a aussi contribué à la baisse de popularité du président sortant. La construction de cet ouvrage hors norme est considéré comme un gouffre financier évalué à plus de deux milliards d'euros.

Didier Robert, qui réalise 48,15% dimanche, avait été élu à la tête de la région pour la première fois en 2010. Il avait battu le président communiste sortant, Paul Vergès. En 2015 il était sorti vainqueur d'un premier duel avec Huguette Bello.

La Réunion a aussi voté pour renouveler son conseil départemental. Le rapport de force entre les tendances politiques devrait se dessiner lors de l'élection pour la présidence du Département le jeudi 1er juillet.

C.M. avec AFP