BFMTV

Régionales en Centre-Val de Loire: un sondage donne la liste du RN en tête aux deux tours

Le symbole du RN.

Le symbole du RN. - Bertrand Guay

France Télévisions et Radio France ont dévoilé ce mardi un sondage Ipsos Sopra / Steria qui a jaugé le rapport de forces dans la région Centre-Val de Loire. Moins d'un mois avant le scrutin, la liste du Rassemblement national semble bien placée pour l'emporter.

La force du Rassemblement national s'affirme à la fois comme la pomme de discorde et l'inconnue des élections régionales dont le premier tour se tiendra le 20 juin prochain. En Provence-Alpes-Côte d'Azur, la perspective d'une victoire du RN a entraîné des tractations entre LaREM et le candidat de la droite et président sortant Renaud Muselier... discussion explosive pour l'unité des Républicains.

Dans les Hauts-de-France, le président du Conseil régional, Xavier Bertrand, est pris en sandwich entre la liste de Sébastien Chenu, lieutenant de Marine Le Pen, et la liste LaREM emmenée notamment par Laurent Pietraszewski avec Eric Dupond-Moretti. D'autant plus gênant pour Xavier Bertrand qu'il a bien sûr conditionné sa candidature à la présidentielle à une seconde victoire.

Et en Centre-Val de Loire... Le Rassemblement national est bien parti pour écarter tous ses adversaires. C'est en tout cas l'enseignement d'un sondage Ipsos Sopra / Steria dévoilé ce mardi matin par France Télévisions et Radio France.

Le candidat LR décroché

Le candidat Aleksandar Nikolic et ses colistiers arrivent en effet en tête au premier comme au second tour dans les différents scénarios envisagés. Ainsi, au premier tour, la projection lui accorde 28% des intentions de vote contre 21% à la liste soutenue par la majorité et portée par le ministre chargé des Relations avec le Parlement, Marc Fesneau. Derrière eux, François Bonneau, président du Conseil régional depuis 2007, et son équipe mêlant Parti socialiste et Parti communiste, sont jaugés à 19%.

Le candidat LR, Nicolas Forissier, plafonne à 16%. La vaste alliance de gauche comprenant Europe Ecologie-Les Verts, la France insoumise et Génération.s sous la responsabilité de Charles Fournier semble décrochée, à 11%. Enfin, on trouve encore à 3% la "Démocratie écologique" de Jérémy Clément et Christelle de Crémiers et à 2%, la liste Lutte ouvrière de Farida Megdoud.

Les électeurs du RN sûrs de leur choix

Aleksandar Nikolic peut tirer un second motif de satisfaction à la lecture du volet de l'enquête consacré au premier tour. Son électorat est le plus mobilisé, sûr de son choix. 81% de ses suffrages potentiels déclarant leur choix "définitif", soit le taux le plus fort du panel.

Cette certitude n'atteint que 68% des partisans de Marc Fesneau, 58% de ceux de François Bonneau, 50% des sympathisants de Charles Fournier et 42% de Nicolas Forissier. Ces concurrents désormais challengers se consoleront peut-être en se disant que l'envers de cette volatilité plus grande de leur électorat peut les laisser rêver d'une plus grande marge de progression.

Le second tour au RN, dans un cas comme dans l'autre

Mais leur affaire semble tout aussi mal embarquée au second tour. Ipsos Sopra / Steria a examiné deux hypothèses de quadrangulaire, mais toutes deux donnent à nouveau le RN vainqueur. Dans la première, la gauche se recompose autour de François Bonneau. Dans ce cas de figure, Aleksandar Nikolic récolte 30% des intentions de vote contre 29% à François Bonneau, 25% dévolus à Marc Fesneau et 16% au candidat soutenu par LR et l'UDI Nicolas Forissier. 14% n'expriment pas d'opinion.

Dans le second schéma envisagé, c'est Charles Fournier qui reprend le flambeau de la gauche pour le second tour. Il collecte alors 28 points, contre 25% à Marc Fesneau et 17% à Nicolas Forissier, tandis que le RN de Aleksandar Nikolic caracole toujours à 30%. 13% réservent encore leur vote ici.

L'hypothèse d'une fusion LR - LaREM

Les sondeurs ont également demandé à leurs interlocuteurs de dire leur sentiment devant l'éventualité d'une fusion des listes LR et LaREM / MoDem au second tour. Une piste rejetée par Nicolas Forissier de LR.

Il apparaît sur ce point que tandis que respectivement 63% et 64% des sondés refusent cet attelage de la droite et du centre selon qu'il est dirigé par Marc Fesneau ou Nicolas Forissier, leurs électeurs, eux, plébiscitent cette issue. 75% des partisans de Marc Fesneau le souhaitent, comme 55 à 57% des soutiens du candidat des Républicains.

Enquête réalisée du 12 au 15 mai 2021, auprès de 1000 personnes inscrites sur les listes électorales en Centre-Val de Loire, constituant un échantillon représentatif des habitants en Centre-Val de Loire, âgés de 18 ans et plus. L'échantillon interrogé par Internet via l’Access Panel Online d’Ipsos.

Robin Verner
Robin Verner Journaliste BFMTV