BFMTV
Présidentielle
en direct

EN DIRECT - Bruno Mégret soutient Éric Zemmour et juge que "la famille du Rassemblement national" se décompose

EN DIRECT - Bruno Mégret soutient Éric Zemmour et juge que "la famille du Rassemblement national" se décompose

Bruno Mégret, invité de BFMTV, samedi 29 janvier 2022

L'ancien numéro 2 du Front national, qui avait lui-même quitté le parti de Jean-Marie Le Pen en 1998, est venu livrer son regard sur l'actuelle campagne présidentielle.

Bruno Mégret: "la famille du RN est en train de se décomposer"

Alors que Marion Maréchal pourrait annoncer son soutien à Éric Zemmour, Bruno Mégret estime que "la famille du RN est en train de se décomposer" et que cette période marque "la fin d'une époque".

D'après lui, "une époque nouvelle" s'ouvre avec Éric Zemmour, qui concrétisera "la victoire idéologique de la droite".

Pour Mégret, son soutien à Zemmour n'est pas une "trahison"

L'ancien numéro 2 du Front national a annoncé son soutien à Éric Zemmour ce samedi. Toutefois, Bruno Mégret l'assure, ce n'est pas une "trahison". Pour lui, ce ralliement est une "fidélité à ses idées", car "d'une certaine façon (il se) reconnaît tout à fait dans l'initiative d'Éric Zemmour."

Selon Bruno Mégret, Éric Zemmour est "la meilleur chance de survie" de la France

Pour Bruno Mégret, invité de BFMTV ce samedi soir, "la victoire d'une vraie droite est possible aujourd'hui en France et je pense qu'elle l'est avec l'incarnation d'Éric Zemmour."

"Voter pour Éric Zemmour à la prochaine présidentielle, c'est assurer la meilleure chance de survie pour notre pays", juge l'ancien numéro 2 du Front national. Il estime aussi que le polémiste est "diabolisé" et "sous-évalué" dans les sondages.

Bruno Mégret espère que Marine Le Pen soutiendra Éric Zemmour "au second tour"

Bruno Mégret, qui a quitté le Front National en 1998, est invité sur le plateau de BFMTV ce samedi soir.

L'ancienne figure du parti d'extrême droite a annoncé son soutien au polémiste d'Éric Zemmour ce samedi.

"Marine Le Pen, je l'espère, viendra soutenir la candidature d'Éric Zemmour au deuxième tour", ajoute Bruno Mégret.

La présentation du programme de Yannick Jadot est terminé

Le candidat Europe Ecologie-Les Verts à l'élection présidentielle a terminé la présentation de son programme pour une "République écologique" à Lyon.

Son discours a été suivi par la Marseillaise lors de laquelle de nombreux participants au meeting, dont Sandrine Rousseau, se sont pressés sur la scène auprès de Yannick Jadot.

Yannick Jadot annonce qu'il recrutera 200.000 personnes dans les services publics

"Nous recruterons plus de 200.000 personnes dans les services publics", a détaillé le candidat Europe Ecologie-Les Verts à l'élection présidentielle.

Plus précisément, il prévoit le recrutement de 10.000 policiers, 100.000 infirmières, 3000 magistrats, 8000 agents de tribunaux et 65.000 enseignants scolaires.

Yannick Jadot veut construire "700.000 logements sociaux"

"Nous construirons 700.000 logements sociaux sur le quinquennat et nous relèverons à 30% le taux de logements sociaux dans le cadre de la loi SRU", a annoncé Yannick Jadot lors de la présentation de son programme.

Il a aussi précisé qu'il supprimera les "cautions" lors de l'entrée dans un logement locatif pour les remplacer par un "système public d'assurance contre les impayés à la charge des propriétaires".

Yannick Jadot indique qu'il se concentrera sur deux axes : le climat et la justice sociale

Ce samedi après-midi, à Lyon lors de la présentation de son programme, Yannick Jadot a indiqué qu'il se concentrera sur deux axes principaux: le climat et la justice sociale.

La question du climat "est notre plus grand défi", a-t-il précisé, soulignant qu'il souhaitait la reconnaissance du crime d'écocide.

Yannick Jadot: "dégageons les climatosceptiques, les climatocyniques des ministères"

Yannick Jadot a présenté son slogan de campagne: "Changeons!".

"Les climato-sceptiques manoeuvrent en coulisse pour préserver leurs intérêts économiques et financiers. Ils actionnent les lobbyistes à Paris et à Bruxelles et dans le monde entier. (...) Dégageons les climato-sceptiques, les climato-cyniques des ministères!", s'est-il exclamé, assurant que les écologistes au pouvoir, les "empêcheront de nuire".

"Les jours heureux sont à portée de main, à portée de vote en avril prochain", a ajouté le candidat à l'élection présidentielle.

Yannick Jadot affirme qu'il sera "le Président de l'écologie et du pouvoir de vivre"

Ce samedi après-midi, à Lyon, lors de la présentation de son programme, Yannick Jadot a affirmé qu'il sera "le Président de l'écologie et du pouvoir de vivre".

"Ensemble, nous avons le pouvoir de reprendre notre destin en main et de retrouver la maîtrise de nos vies", a-t-il encore ajouté.

Yannick Jadot décline son programme à Lyon

Yannick Jadot vient de commencer, ce samedi après-midi, aux alentours de 16h, à Lyon, la présentation de son programme pour une "République écologique".

Il devrait également présenter son nouveau slogan : "Changeons!"

Échanges très tendus entre les équipes de Marine Le Pen et Nicolas Bay

Après avoir réfusé sur notre antenne de dire s'il serait aux côtés de Marine Le Pen jusqu'au premier tour, l'eurodéputé Nicolas Bay s'est attiré les foudres de ses collègues du Rassemblement national (RN), alors qu'il accompagnait la candidate à Madrid, ce samedi, où elle a rencontré certains de ses alliés européens.

"Franchement ton duplex ce matin très moyen", a surenchéri un autre membre de la garde rapprochée de Marine Le Pen, à l'attention de Nicolas Bay. "On t'amène ici, on fait tout, et tu craches que tu veux te barrer (...) tu n’es rien sans marine..." a-t-il poursuivi. Le ton est ensuite rapidement monté entre les deux interlocuteurs.

>> Notre article à retrouver ici

"Nous ne pouvons pas rester silencieux": Martine Aubry ne veut pas d'Éric Zemmour à Lille

La maire socialiste de Lille Martine Aubry appelle à participer à un rassemblement dans sa ville contre l'extrême droite le 5 février, jour où doit se tenir un meeting d'Eric Zemmour, soulignant que le candidat à la présidentielle n'était "pas le bienvenu".

"Soyons nombreux samedi 5 février (...), aux côtés de SOS Racisme, pour dire NON au racisme et à l'extrême droite", exhorte Martine Aubry dans un communiqué invitant à se rassembler à 11h00 le samedi 5 février place de la République, à Lille.

Abad estime "démagogique et irréaliste" la proposition de Zemmour de donner 10.000 euros par naissance dans les zones rurales

Damien Abad, président des députés LR, estime que la proposition d'Éric Zemmour de verser 10.000 euros par naissance dans les zones rurales de "totalement démagogique, irréaliste, et en plus, qui stigmatise les enfants qui naissent en milieu rural".

"Ce n'est pas parce qu'on est né dans un territoire rural que forcément on est pauvre, que forcément on a besoin de faire l'aumône. C'est encore diviser, fracturer les français toujours plus, et c'est cette politique-là qui est insupportable. Monsieur Zemmour est dans la polémique permanente, il est dans la fracture de la société française en permanence, mais il n'est pas dans les propositions concrètes pour tout simplement réconcilier le pays et améliorer le sort des Français", a-t-il ajouté, auprès de BFMTV.

"Mille fois oui !": David Rachline (RN) assure son soutien à Marine Le Pen jusqu'au premier tour

"Oui, mille fois oui!" Interrogé sur BFMTV, ce samedi, David Rachline (RN) a assuré qu'il soutiendrait Marine Le Pen jusqu'au premier tour de la présidentielle, après plusieurs défections au sein de son parti.

"Que ce soit les militants ou les électeurs, je ne crois pas qu'ils soient très attentifs à ce genre de petit retournement, d'aventure personnelle, je crois que tout ça a assez peu d'importance. (...) Nous sommes en train de faire en sorte de créer une véritable alternance avec une véritable majorité présidentielle qui demain sera aux responsabilités", a-t-il ajouté.

Défections au RN: "on peut changer de camp mais il faut le faire maintenant", martèle Marine Le Pen

Depuis Madrid, Marine Le Pen a martelé qu'il est possible de "changer de camp", mais qu'"il faut le faire maintenant".

"Nous avons 70 jours avant un événement majeur pour l'avenir des Français, et avoir des gens qui aujourd'hui font semblant d'être ici alors qu'en réalité leur cœur et leur esprit sont ailleurs c'est insupportable. C'est un manque total de dignité et de respect pour à l'égard de l'ensemble de nos militants qui se battent eux avec conviction et courage, mais aussi de l'ensemble de nos électeurs auprès de qui nous devons avoir un comportement de loyauté et de moralité", a-t-elle poursuivi.

Défections au RN: Le Pen appelle "ceux qui veulent partir" à le faire "maintenant"

Après plusieurs défections au sein du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen, depuis Madrid, a fermement appelé ceux qui le veulent à quitter son parti:

"De manière générale, et ce propos ne vise pas Nicolas Bay, ceux qui veulent partir parte, mais ils partent maintenant."

"Ce qui est insupportable c'est la Taqîya, en quelque sorte, qu'ils reprochent aux Islamistes, la Taqîya c'est la dissimulation", a-t-elle ajouté.

Bruno Mégret, ancien numéro 2 du Front national, annonce soutenir Éric Zemmour

L'ancien numéro 2 du Front national (FN) Bruno Mégret, retiré de la vie politique, a annoncé, ce samedi, à L'Express soutenir la candidature d'Éric Zemmour.

"La candidature d'Eric Zemmour est bénéfique, elle a eu le grand avantage de remettre clairement sur le devant de la scène les idées de la vraie droite", a-t-il expliqué, fustigeant "la voie de dédiabolisation puis de la normalisation" empruntée par Marine Le Pen.

Nicolas Bay (RN) refuse d'assurer qu'il sera aux côtés de Marine Le Pen jusqu'au premier tour de la présidentielle

Après l'annonce que Marion Maréchal ne soutiendra pas sa tante à la présidentielle, et le passage de plusieurs membres du RN dans le camp d'Éric Zemmour, Nicolas Bay a été interrogé ce samedi sur BFMTV sur son soutien à Marine Le Pen. Il n'a pas clairement précisé s'il la soutiendrait jusqu'au 10 avril.

"On ne va pas commenter les propos des uns et des autres, ni les sentiments que moi je peux avoir. Je suis aujourd'hui à Madrid aux côtés de notre candidate et de nos alliés européens pour travailler sur un projet qui dépasse largement ces petites considérations et péripéties politiciennes. Je comprends que les uns et les autres fassent des supputations mais je ne vais pas ajouter mon commentaire aux commentaires", s'est justifié le député européen RN.

"Ma position est parfaitement claire, je suis à Madrid à mon poste, je suis vice-président de notre groupe au Parlement européen", a-t-il ajouté.

Marion Maréchal, de retour en politique, envisage de soutenir Éric Zemmour

Cinq ans après sa mise en retrait pour "changer de vie" et "aller dans le privé", l'ex-députée RN Marion Maréchal a annoncé vendredi son retour en politique dans un entretien au Figaro.

Jeudi, dans un entretien accordé au Parisien, cette dernière a indiqué qu'elle envisageait un ralliement à Éric Zemmour. Et selon les informations du quotidien, quel que soit le scénario, celle qui dirige actuellement l'ISSEP à Lyon ne rejoindra pas sa tante.

Invitée de Cnews vendredi, Marine Le Pen a qualifié ce revirement de "brutal" et "violent".

Zemmour propose 10.000 euros par naissance dans les zones rurales

Eric Zemmour a proposé de verser 10.000 euros pour chaque nouvelle naissance dans une famille "de la France rurale", vendredi soir lors d'un nouveau meeting sur le thème de la ruralité, à Chaumont-sur-Tharonne (Loir-et-Cher).

Grâce à cette mesure, annoncée dans un petit village solognot d'environ 1.000 habitants, l'ancien journaliste entend mener "une vraie politique de natalité" et de "reconquête des campagnes".

Selon l'entourage de l'ancien polémiste, cette mesure s'appliquera dans les zones rurales selon la définition de l'Insee: soit pour un tiers de la population française.

Yannick Jadot présente à Lyon son programme pour une "République écologique"

Dans un contexte de forte compétition à gauche, le candidat écologiste à la présidentielle Yannick Jadot présente ce samedi à Lyon son programme, qui entend enclencher la transition écologique tout en mettant l'accent sur la "justice sociale".

Après deux meetings de petit calibre en décembre et janvier, son équipe a vu un peu plus grand avec, en plus des quelque 300 personnes sur place, une retransmission dans des locaux militants d'une quinzaine de villes en France.

La prise de parole à 16H15 du candidat sera précédée d'une table-ronde avec des maires écologistes, animée par l'édile de Grenoble Eric Piolle à partir de 15H30, sur le thème: "Comment changeons-nous déjà la France?"

>> Les premières propositions à retrouver dans notre article

BFMTV