BFMTV

Présidentielle: ces incidents qui ont perturbé le vote ce dimanche matin

Des dysfonctionnements sont venus perturber le second tour

Des dysfonctionnements sont venus perturber le second tour - NICOLAS TUCAT / AFP

Problèmes de machines, bulletins déchirés ou encore tampons encreurs mal réglés, quelques dysfonctionnements sont venus perturber le vote de certains électeurs ce dimanche matin.

À l’occasion du second tour de l'élection présidentielle, 28,23% des électeurs s’étaient déjà rendus aux urnes à la mi-journée. Si certains ont pu exercer leur devoir démocratique sans difficulté particulière, d'autres ont été témoins de dysfonctionnements inhabituels dans leurs bureaux de vote.

Problème de "paramétrage des machines" à Issy-les-Moulineaux

C'est notamment le cas des électeurs inscrits à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) où l’ouverture des bureaux de vote a été légèrement retardée en raison d’un problème de "paramétrage sur les machines" à voter, a indiqué la mairie, contactée par BFMTV.com. Les premiers électeurs ont dû patienter une petite heure avant de pouvoir exprimer leur choix, le temps de faire le nécessaire pour réparer les machines.

"À 9 heures, tout était réglé et les 47 bureaux de vote sont ouverts dans la ville ", a assuré la mairie.

Erreur de calendrier dans le Rhône

À Limas, dans le Rhône, les tampons censés frapper la date du vote sur la carte électorale semblaient avoir été réglés un peu trop rapidement. Sur Twitter, un certain Alexandre publie la photo témoignant d’un vote le 6 mai…

"En sortant du bureau de vote, j’ai remarqué que la date du tampon était le 6 mai 2017 au lieu du 7 mai 2017. Une erreur qui a été vite réparée car mon frère est allé voter vers 8h15 et sur sa carte c’est bien le 7 mai qui apparaît", raconte l’électeur à Franceinfo.

Des bulletins de vote déchirés

Dans plusieurs départements tels que l’Allier, l’Ain, l’Ardèche, l’Isère ou la Savoie, plusieurs électeurs sont arrivés dans les bureaux de vote avec des bulletins reçus à leur domicile. Problème, certains d’entre eux se trouvaient "déchirés ou détériorés", explique la préfecture de l’Allier à Franceinfo. La préfecture de l’Isère a notamment lancé un appel à la vigilance sur Twitter. Elle recommande aux électeurs d’utiliser les bulletins de vote mis à disposition dans les bureaux de vote.

À Châteaubriant (Loire-Atlantique), un électeur a découvert dans l'isoloir plusieurs bulletins "inattendus", note également Franceinfo. Celui-ci est en effet tombé sur des bulletins sur lesquels figuraient les noms des candidats éliminés au premier tour. 

Un bureau de vote saccagé près de Rennes

À Saint-Grégoire, près de Rennes, un bureau de vote a subi d’importantes dégradations la nuit dernière, rapporte Ouest-France. Aux alentours de 4 heures du matin, une patrouille de police a surpris deux personnes endormies dans une piscine à balles. Tables renversées, canalisations d’eau arrachées, urnes cassées, le bâtiment a été saccagé et ses 2000m² étaient sous 3 à 4 centimètres d’eau à l’arrivée des pompiers.

Les deux individus, tous deux âgés d’une trentaine d’années, venaient de passer, semble-t-il, une soirée un peu trop arrosée. Ils ont été placés en garde à vue. Fort heureusement, le bureau de vote a pu être remis en état avant huit heures. Les bulletins ainsi que les urnes ont été remplacés. Si le vote a pu se dérouler normalement, des travaux seront nécessaires pour réhabiliter le bâtiment habituellement censé accueillir des enfants.

P.L