BFMTV

Pour le second tour, les bulletins et professions de foi ont été largués par avion en Polynésie

(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration) - Fred Tanneau-AFP

Les professions de foi des candidats du second tour de la présidentielle et bulletins de vote ont été largués par avion au-dessus de trois îles de Polynésie particulièrement isolées afin de permettre à ces 500 habitants de s'exprimer.

Même les électeurs les plus éloignés pourront glisser leur bulletin dans l'urne dimanche. Faute de liaisons maritimes régulières et de pistes d'atterrissage, les professions de foi des candidats et les bulletins de vote pour le second tour de l'élection présidentielle ont été largués par avion au dessus de trois îles isolées de Polynésie, rapporte Europe 1.

"On le largue à une très faible altitude"

Dans cette collectivité d'outre-mer au milieu de l'océan Pacifique, un Falcon de la marine nationale a donc lâché jeudi plusieurs container spéciaux renfermant le matériel électoral au-dessus d'une zone presque aussi grande que les frontières de l'Union européenne. La mission a duré sept heures.

L'avion a décollé de Tahiti pour une première étape au-dessus de l'île de Rapa, à 1.200 km au sud . "C'est exactement comme un container de secours maritime, avec des bulletins de vote à l'intérieur plutôt qu'un canot de survie, a expliqué le pilote à la radio. On le largue à une très faible altitude, de l'ordre de 100 mètres. Une fois que le colis est à l'eau, il ne s'ouvre pas et il est récupéré par une embarcation."

"C'est un événement"

Le chef des pompiers de Rapa était donc en charge de récupérer le colis pour les quelque 400 électeurs de l'île, qui ont assisté aux opérations depuis le rivage. "C'est un événement de l'île. Les enfants participent, les gens âgés, tout le monde."

"À Rapa, une île avec énormément de relief et des plafonds météo parfois assez bas, on a des vols un peu compliqués à faire. Il y a une seule passe possible (...) et une plongée à l'intérieur de la baie pour pouvoir effectuer le largage", a indiqué à Tahiti-infos Lionel Delort, capitaine de frégate.

Deuxième largage à Tematagi, à 800 kilomètres plus au nord, puis enfin au-dessus de Hereheretue, deux atolls dans l'archipel des Tuamotu qui comptent chacun une cinquantaine d'électeurs. L'opération avait déjà eu lieu lors du premier tour. À Rapa, Marine Le Pen avait emporté plus de 70% des suffrages, contre seulement 2,31% des voix pour Emmanuel Macron, comme le rappelle Polynésie 1ère.

C.H.A.