BFMTV

Jean Lassalle reproche à la France de laisser les Russes seuls en Syrie

Jean Lassalle, candidat à l'élection présidentielle et député des Pyrénées-Atlantiques, était ce jeudi matin l'invité de Bourdin 2017-Entretien d'embauche sur BFMTV et sur RMC.

Invité ce jeudi matin sur BFMTV et RMC, Jean Lassalle estime que la France est "la grande absente" de la question de la Syrie aux Nations Unies, après que la Russie a opposé son veto à une enquête sur les attaques chimiques. Or, la France, membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, est co-dépositaire de cette proposition de résolution repoussée par Moscou.

"Les Russes, on les a laissés seuls (en Syrie, NDLR)", déplore le député des Pyrénées-Atlantiques, qui est allé à la rencontre de Bachar al-Assad avec deux autres élus, le 8 janvier dernier, à contre-courant de la diplomatie française. "Je connais ce Moyen-Orient, ce Proche-Orient, je sais que c'est là que démarrera peut-être la troisième guerre mondiale".

"Nous sommes partis comme des chiens"

Sur le même sujet

"Quand j'ai vu à la commission des Finances, la montagne d'armes que nous continuons à vendre à l'Arabie saoudite et au Qatar, dont on ne peut pas dire qu'ils aient été tout à fait neutres dans le combat qui nous a été mené par Daesh", déplore le candidat. "J'espère d'ailleurs qu'on ne saura jamais l'origine des balles qui tuent nos soldats régulièrement".

"J'aurais voulu que ce dossier soit au cœur de la campagne électorale, qui n'a rien dit jusqu'à ces derniers jours où elle s'éveille enfin", regrette Jean Lassalle. "Le grand problème, c'est que la France, qui est une grande voix, qui devrait être présente, n'est nulle part". Le candidat à la présidentielle souhaiterait que la diplomatie française "affirme la présence d'un grand pays. Au lieu de ça, nous sommes partis (de Syrie, NDLR) comme des chiens en fermant notre ambassade, en fermant nos consulats. S'il y avait des hommes à protéger, c'était à ce moment-là, c'est en 2011, 2012 que nous devions rester sur le terrain".

dossier :

Jean Lassalle

A.L.M.