BFMTV

Qui est Jean Lassalle?

Jean Lassalle, le 30 mars 2017 à Brest devant une assemblée d'agriculteurs.

Jean Lassalle, le 30 mars 2017 à Brest devant une assemblée d'agriculteurs. - FRED TANNEAU - AFP

Candidat à la présidentielle, Jean Lassalle est une figure à part de la scène politique. Entre ses originalités bravaches et sa trajectoire politique atypique, le député a trouvé sa place dans la vie publique.

Jean Lassalle a annoncé sa volonté de se présenter à l'élection présidentielle il y a un an déjà. Et il sera bien présent au grand débat des prétendants à la présidentielle ce mardi soir sur BFMTV, après avoir mené à bien sa quête de parrainages d'élus. Il faut dire que son image d'élu local, il l'a lui-même façonnée soigneusement. Jean Lassalle est maire de Lourdios-Ichère, une petite commune de 160 habitants nichée dans les Pyrénées-Atlantiques, depuis 1977. Il avait alors 21 ans et était l'un des plus jeunes maires de France. 

Des coups d'éclat en série

C'est 25 ans plus tard qu'il devient député. A compter de son entrée au Palais-Bourbon en 2002, Jean Lassalle se distingue par de nombreux coups d'éclat. En juin 2002, il interrompt le ministre de l'Intérieur de l'époque, Nicolas Sarkozy, lors d'une séance de questions au gouvernement. Alors que ce dernier commence à répondre à un parlementaire, Jean Lassalle se lève au fond de l'hémicycle et entonne le Se canto, un hymne occitan à qui il donne un instant de notoriété nationale. Il veut ainsi protester contre le départ d'une brigade de gendarmerie près du tunnel du Somport. 

En mars 2006, il donne de sa personne pour le territoire qui l'a porté à l'Assemblée nationale. Alors que l'entreprise Toyal envisage de quitter Accous et la vallée d'Aspe pour s'installer dans un autre secteur des Pyrénées-Atlantiques, Jean Lassalle débute une grève de la faim. Elle durera 39 jours. Il y met fin quand, hospitalisé d'urgence, il obtient gain de cause, avec le maintien de l'entreprise sur le site. En avril 2013, il choisit de reprendre l'une des antiennes favorites des personnalités politiques, "aller à la rencontre des Français", littéralement. Il sillonne la France pendant six mois.

La rupture avec François Bayrou

Raconter l'histoire de Jean Lassalle, c'est un peu retracer en creux le parcours de François Bayrou, tant les deux hommes ont été associés l'un à l'autre. C'est d'abord à l'UDF puis au MoDem, dont il fut le vice-président, que Jean Lassalle accomplit sa carrière politique. Mais la rupture, qui couvait depuis plusieurs mois, est consommée depuis le mois de mars 2016. Soucieux de se présenter à la présidentielle, et ce de manière "non-partisane", il se met "en congé" du parti.

C'est sur fond de d'élections régionales que les deux hommes avaient commencé à s'éloigner. Jean Lassalle souhaitait se présenter en tant que tête de liste du MoDem en Aquitaine, avant que François Bayrou n'en décide autrement. Il faut dire que ce refus rejoint la raison profonde de la brouille des maires de Pau et de Lourdios-Ichère. Jean Lassalle est opposé au soutien apporté par François Bayrou à Alain Juppé. 

Aujourd'hui, c'est par ses propositions qu'il veut se faire connaître. Ainsi, il désire donner davantage de poids aux communes, qui seraient à même de prendre toutes les décisions d'intérêt local. Il souhaite aussi instaurer un service national pour les jeunes Français et plaide pour une Europe des nations.

dossier :

Jean Lassalle

R.V.