BFMTV

Paris: Benjamin Griveaux annonce avoir déposé un texte à l'Assemblée pour créer une police municipale

Benjamin Griveaux annonce avoir déposé mercredi une proposition de loi visant à la création d'une police municipale à Paris. Le camp d'Anne Hidalgo lui reproche de n'avoir pas soutenu un amendement qui aurait déjà pu permettre de créer celle-ci.

Benjamin Griveaux et dix députés parisiens de la majorité présidentielle ont déposé ce mercredi une proposition de loi visant à la création d'une police municipale dans la capitale.

"Une proposition de loi a été déposée. J'en suis le premier signataire hier à l'Assemblée nationale, pour permettre d'avoir une base légale à la création de cette police municipale", s'est réjoui sur BFM Paris Benjamin Griveaux, candidat LaREM. 

"L'objectif de ce nouveau service public est d'être lisible et accessible aux usagers, avec une présence renforcée dans l'espace public, notamment la nuit et le week-end, afin de lutter contre toutes ces incivilités qui empoisonnent le quotidien", souligne en préambule le texte, que BFM Paris a pu consulter. 

Le texte ouvre la possibilité d'armer les policiers municipaux et confie au Centre national de la fonction publique territoriale de former les policiers. Benjamin Griveaux espère sa validation pour fin 2020. 

Bras de fer sur la création de la police municipale

Ce texte intervient après le rejet par la majorité fin novembre d'un amendement qui devait ouvrir la création de cette police municipale, vote auquel Benjamin Griveaux n'avait pas pris part.

La municipalité d'Anne Hidalgo qui comptait sur cet amendement pour mettre la police municipale sur les rails, avait alors critiqué une "manoeuvre politicienne" au détriment de la sécurité des Parisiens. Benjamin Griveaux s'en défend ce jeudi et attaque la maire de Paris. 

"Si vous pensez qu'avec un amendement qu'on présente sur un coin de table et qui fait deux lignes et demi on crée une police municipale, ce n'est pas vraiment sérieux (...). Madame Hidalgo, ça fait six ans qu'elle fait de la communication, elle nous explique qu'elle est pour la police municipale et elle pense régler le problème en deux lignes" , martèle-t-il. 

"Benjamin Griveaux est un menteur"

Sur Twitter, le premier adjoint à la mairie de Paris et candidat dans le 12e a réagi vivement aux propos de Benjamin Griveaux qu'il accuse d'être "un menteur".

"L'amendement permettait de créer la police municipale conformément au droit qui précise déjà les conditions de formation et d'armement des polices municipales. Ces gesticulations ne trompent personne", riposte Emmanuel Grégoire, lui proposant de débattre avec lui sur notre antenne. 

Contacté, Benjamin Griveaux fait savoir qu'il ne veut débattre qu'avec un candidat à la mairie de Paris.

Carole Blanchard