BFMTV

NKM, "la meilleure pour perdre"?

Nathalie Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris, le 4 juin 2013.

Nathalie Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris, le 4 juin 2013. - -

Patrick Buisson, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, affirme que Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris, est "trop bling bling, trop mariage gay", dans "L'Express" daté du 5 juin.

"Elle n'est pas la meilleure pour gagner mais la meilleure pour perdre": Patrick Buisson ne mâche pas ses mots, dans l'Express daté du 5 juin, pour décrire Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris.

"Elle n'a strictement aucune chance de conquérir Paris. Mon propos n'est pas idéologique, il est politologique. Pour gagner, il faudrait que la droite aille au-delà de son périmètre sociologique naturel. Avec NKM, elle restera en deçà", estime Patrick Buisson, spécialiste des études d'opinion et directeur général de la chaîne Histoire.

"Trop bling bling pour ce qui reste des classes moyennes à Paris"

Selon lui, la personnalité de Nathalie Kosciusko-Morizet est "trop clivante, trop bling-bling pour ce qui reste des classes moyennes à Paris, trop mariage gay pour l'électorat conservateur de la Manif pour tous, déterminé à la faire battre. Pour ces électeurs, Paris ne vaut pas une abjuration".

Porte-parole de Nicolas Sarkozy pendant à la présidentielle de 2012, NKM avait regretté après la défaite la dérive droitière de la campagne et l'avait attribuée à l'influence de Patrick Buisson, qu'elle avait accusé d'avoir voulu "faire gagner Charles Maurras" plutôt que le président sortant.

M.R. avec AFP