BFMTV

Municipales: les meilleures (et les pires) vidéos de la campagne

Certains candidats apparaissent dans des clips qui ont de quoi laisser songeur.

Certains candidats apparaissent dans des clips qui ont de quoi laisser songeur. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Pour arriver à leurs fins, certains candidats aux élections municipales ont joué la carte du clip vidéo. Avec plus ou moins de réussite.

Alors que la campagne municipale bat son plein, certains candidats ont voulu faire la différence en réalisant une vidéo, le plus souvent en musique. Si certaines sont plutôt réussies, d'autres laissent plutôt songeur... BFMTV.com vous propose un petit florilège.

> Le clip surréaliste

Dans le collimateur de la justice pour de présumés comptes cachés à l'étranger et soupçons de détournement de fonds publics, Patrick Balkany n'aime pas vraiment qu'on le lui rappelle. En témoigne sa perte de sang-froid face à une caméra de BFMTV, le mois dernier. Dans ce clip réalisé par ses soutiens, on découvre le maire sortant (UMP) de Levallois-Perret (92) dans un autre registre. On y entend des anonymes reprendre une chanson de Jean-Jacques Goldman, "Tu es de ma famille". Attention, la vidéo est déconseillée aux fans du chanteur français...

> Le clip d'un autre temps

Monsieur Pichai Jean n'est pas homme à s'embarasser de vaines paroles. La preuve avec cette vidéo de présentation, dans laquelle le candidat (UPR, Union populaire républicaine) à la mairie de Pau reste impassible, pendant qu'une voix off récite un texte... enflammé.

> Le clip qui fait (un peu) peur

A Port Saint-Louis, dans les Bouches-du-Rhône, où la gauche l'avait emporté au premier tour en 2008, l'UMP tente de se faire une place. Le mot d'ordre? La reconquête. Quitte à en faire un peu trop.

> Le clip qui bouge

Thierry Robert, candidat à Saint-Leu (La Réunion) a l'avantage d'avoir une chanson en son honneur. Le texte évoque des "projets sincères", la "transparence", "l'équité", bref, le discours traditionnel. Mais avec un peu plus de rythme.

> Le clip comique

Les élections municipales font parfois naître des vocations. Comme celle d'Erwin Canard, qui se présente à Montmerle-sur-Saône, dans l'Ain. Dans son clip, le jeune candidat se promène dans les rues du villages, et réfléchit tout haut à son avenir... avec un certain humour.

De vendredi à minuit, jusqu'à dimanche 20 heures, des règles très strictes s'imposent aux candidats, mais aussi aux internautes. Conformément à l'article L. 52-2 du code électoral, il est interdit de poster un commentaire pouvant influencer le vote, ou un résultat. L'amende prévue en cas de sanction est de 3.750 euros. C’est pourquoi par mesure de prévention nous fermons aux commentaires ce week-end les articles évoquant les municipales. Merci de votre compréhension.

Yann Duvert