BFMTV

Municipales à Paris: des journalistes dans le viseur de NKM?

"NKM" aurait tenté de faire remplacer la journaliste qui couvre sa campagne pour Le Figaro.

"NKM" aurait tenté de faire remplacer la journaliste qui couvre sa campagne pour Le Figaro. - -

Selon une information du journal "Libération", Nathalie Kosciusko-Morizet aurait tenté d'obtenir le remplacement de la journaliste chargée de suivre sa campagne au "Figaro".

La candidate UMP à la mairie de Paris serait-elle susceptible? Mercredi 19 février, Nathalie Kosciusko-Morizet avait critiqué une journaliste du Monde, accusée de n'être pas assez conciliante à son égard. Une attitude qui n'avait pas manqué de susciter des commentaires négatifs.

Seulement, si l'on en croit un article de Libération publié ce vendredi, la candidate de l'UMP n'en était pas à son coup d'essai. Selon le quotidien, "NKM" aurait téléphoné cet automne aux dirigeants du Figaro, Yves Thréard et Alexis Brézet, afin de "réclamer la tête de Sophie de Ravinel", la journaliste qui suit sa campagne.

Un "manque de soutien"

Nathalie Kosciusko-Morizet aurait reproché à Sophie de Ravinel de "ne pas assez soutenir" sa campagne et demandé que le journal affecte un ou une autre journaliste. Le Figaro aurait refusé. Cette nouvelle information ne calmera pas les critiques dont fait l'objet NKM et constitue une nouvelle attaque contre les journalistes.

La candidate UMP avait déjà, en plus d'avoir critiqué publiquement la journaliste Béatrice Gurrey le mercredi 19 février, envoyé cinq jours plus tôt un mail à la rédaction du Monde dans lequel elle la qualifiait de "21e tête de liste du PS à Paris". Dans ce même texte publié par Le Lab, l'ancienne ministre affirmait pourtant "chérir" la liberté de la presse...

M. K.