BFMTV

Municipales: à Nantes, l'après-Ayrault se prépare

Ce lundi, BFMTV s'arrête à Nantes, dirigée par Jean-Marc Ayrault pendant 23 ans.

Ce lundi, BFMTV s'arrête à Nantes, dirigée par Jean-Marc Ayrault pendant 23 ans. - -

UN JOUR A... Nantes s'apprête à tourner la page de quatre mandats de Jean-Marc Ayrault à la tête de la ville. Une campagne pimentée par le débat autour de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Jean-Marc Ayrault est impopulaire partout… Sauf à Nantes, où il a été élu maire quatre fois. Lundi, BFMTV s'arrête dans la cité des ducs, qui va connaître dans trois semaines une élection municipale avec en tête d'affiche deux illustres inconnues: Johanna Rolland, du PS, adoubée par le Premier ministre, et Laurence Garnier, connue au sein de l'UMP pour son engagement au sein de la Manif pour tous. Avec en toile de fond, le débat autour de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

> L'ombre de Jean-Marc Ayrault

L'ombre de Jean-Marc Ayrault plane sur Nantes. Maire de la ville de 1989 à 2012, il jouit d'une grande popularité à Nantes, où il a été élu plusieurs fois dès le premier tour. Egalement député jusqu'à 2012, son bilan à Nantes est jugé plutôt positif en matière d'aménagements urbains et d'évènements culturels – il est à l'origine d'évènements comme La Folle journée ou encore les défilés de Royal de luxe. C'est sur la démocratie locale que la plupart des élus critiquent son action, comme le rappelle Ouest-France.

> L'aéroport de Notre-Dame-des-Landes

Le point de friction dans la campagne tourne autour de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Volonté de Jean-Marc Ayrault, le projet est fortement contesté par 52% des Français ainsi que par les candidats EELV et du Parti de gauche, Pascale Chiron et Guy Croupy. Et la manifestation de samedi 22 février, qui a donné lieu à des scènes de violences, n'arrange pas les choses. Mais Pascale Chiron a tenu à préciser dans Le Monde que selon elle, la campagne ne sera "pas un référendum pour ou contre l'aéroport".

> Johanna Rolland, adoubée par Ayrault

A 34 ans, Johanna Rolland est la tête de liste du PS à Nantes, choisie par Jean-Marc Ayrault. Le maire par interim, Patrick Rimbert, a décidé de ne pas se présenter. Encartée tardivement au parti, Johanna Rolland devient attachée parlementaire du futur Premier ministre en 2004. Désormais, elle défend "à 100%" le bilan de son mentor, tout en revendiquant l'idée d'un "renouvellement" pour la ville. Celle qui est également première adjointe de Nantes et vice-présidente de Nantes Métropole est d'ailleurs en tête dans les sondages: selon une étude pour Francetvinfo, la candidate a 61% de chances de l'emporter en cas de duel avec la droite.

> Laurence Garnier, et engagée avec Boutin et Villiers

Investie par l'UMP face à Johanna Rolland, Laurence Garnier, 35 ans, arrive à Nantes en 2005 et entre au conseil municipal en 2008. Engagée contre le débat sur le mariage homosexuel, elle s'est notamment investie dans la Manif pour tous et a passé des accords de liste avec l'UDI, mais aussi le Parti chrétien-démocrate de Christine Boutin et le Mouvement pour la France de Philippe de Villiers. Un choix qui ne relève pas du hasard dans cette ville de l'Ouest catholique.

Nantes est une ville qui vote traditionnellement à gauche lors des différentes élections. Les derniers résultats sont sans équivoque, puisque Jean-Marc Ayrault a été élu dès le premier tour lors de la dernière élection, en 2008.

>> Retrouvez les résultats des élections municipales à Nantes en cliquant ici

Ariane Kujawski