BFMTV

Municipales 2014: désaveu à gauche et poussée du FN

Patrick Mennucci n'a obtenu que 21% des voix à Marseile, se plaçant derrière le candidat FN Stéphane Ravier.

Patrick Mennucci n'a obtenu que 21% des voix à Marseile, se plaçant derrière le candidat FN Stéphane Ravier. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Une claque pour le PS, la forte poussée du FN…Le point sur le premier tour des municipales, parti par parti.

Les partis politiques français ont connu des sorts différents ce dimanche 23 mars, lors du premier tour des élections municipales. Si le PS a vécu une très mauvaise soirée, le FN a de quoi exulter. Résumé.

> Une claque pour le PS

Incontestablement le grand perdant de la soirée. Les candidats locaux semblent en effet avoir fait les frais de la politique gouvernementale, ce qui s’est notamment traduit par une abstention massive (plus de 35%).

#Le fait marquant: A Marseille, Patrick Mennucci se place en troisième position, derrière le FN, et très loin derrière l’UMP. Une cruelle désillusion, même si le second tour devrait aboutir à des écarts plus serrés.

> L'UMP en profite

Les conflits internes et les affaires ne semblent pas vraiment avoir perturbé les électeurs de l’UMP. Les ténors du parti n’ont pas failli, et beaucoup ont été réélus dès le premier tour. Au total, la droite a recueilli 46,54% des suffrages exprimés (en comptant tout de même les dissidents).

#Le fait marquant: Niort a basculé à droite ce dimanche, après près de 60 ans de gouvernance de la gauche. Et ce après la victoire-surprise dès le premier tour de Jérôme Baloge (UDI) avec 54% des voix, face à la maire PS sortante Geneviève Gaillard.

> La percée du Front national

Le parti de Marine Le Pen a frappé un grand coup lors de ce premier tour, en arrivant en tête dans de nombreuses communes, comme à Perpignan, Forbach, Fréjus, Avignon ou Saint-Gilles.

#Le fait marquant: symbole de la conquête frontiste, la ville d’Hénin-Beaumont a été remportée dès le premier tour par le secrétaire général du parti, Steeve Briois. Ce dernier a obtenu 50,26% des voix.

> Les Verts limitent la casse

Les Verts n’ont manifestement pas pâti de l’impopularité gouvernementale et ont effectué quelques poussées dans des villes comme Paris ou Nantes, dépassant souvent les 10%.

#Le fait marquant: à Grenoble, alors que le PS faisait figure de favori, la liste menée par Eric Piolle a viré en tête, ouvrant ainsi la possibilité de voir pour la première fois un écologiste maire d’une grande ville.

Élections

Les résultats dans votre ville

Ex : Lyon, 69 ou Lyon, 69002

Sélectionnez votre électionPrésidentielle 2002Présidentielle 2007Législatives 2007Présidentielle 2012Législatives 2012Municipales

Yann Duvert