BFMTV

Européennes: pour "verdir" sa liste, LaREM approche l'écologiste Pascal Canfin

Pascal Canfin, directeur général de WWF France

Pascal Canfin, directeur général de WWF France - AFP

Selon plusieurs sources au sein de la majorité parlementaire, une figure écologiste autre que Pascal Durand s'est vue proposer une place au sein de la liste présidentielle.

Emmanuel Macron veut continuer à ratisser large, jusqu'à la dernière minute. Selon plusieurs sources au sein de la majorité parlementaire, deux figures de l'écologie ont été approchées afin qu'elles rejoignent la liste La République en marche pour les élections européennes. 

L'une des deux a déjà acté son soutien à LaREM: il s'agit du député européen Pascal Durand, qui en a fait l'annonce il y a quelques semaines via une interview dans L'Obs. La seconde serait, selon nos informations, le directeur général de WWF France, Pascal Canfin, à qui Emmanuel Macron avait d'ailleurs accordé un entretien "Panda" pendant la campagne présidentielle. 

"C'est une bonne idée, il est important qu'on ait des personnalités qui incarnent l'environnement", selon un parlementaire de la majorité, qui précise: "S'il vient, c'est grâce à Cohn-Bendit."

"Libéraux écologistes contre conservateurs réac"

Derrière la manœuvre, il y a l'idée de frapper fort du côté écologique. Le parti macroniste veut placer l'environnement au cœur de sa campagne des européennes. Au clivage progressiste/nationaliste, LaREM souhaite substituer un nouveau clivage "libéraux écologistes contre conservateurs réactionnaires", selon un élu de la majorité. 

Une nouvelle stratégie électorale, alors que l’écologie est aujourd'hui au cœur des revendications des Français, comme en ont témoigné les marches successives sur le climat, ainsi que notre dernier sondage Elabe. Accusé de ne pas tenir ses engagements en matière écologique, échaudé par la démission brutale de Nicolas Hulot, le gouvernement cherche la parade en verdissant sa campagne. 

Face aux attaques des diverses formations de gauche, qui s'activent beaucoup sur ce terrain, les troupes de LaREM se veulent sereines:

"Glucksmann ne nous fait pas peur, car il n’a pas de programme. Quant aux Insoumis, ils sont poussiéreux sur ce sujet", nous confie un député.

De Bernard Guetta à Gilles Boyer

D'autres noms, issus de la majorité mais aussi de ses satellites, circulent pour composer la liste. Il y a d'abord le député LaREM Pieyre-Alexandre Anglade, spécialiste des questions européennes, qui pense à se présenter. Mais il y a également l'éditorialiste Bernard Guetta, l'ancien directeur de l'OFPRA Pascal Brice, l'eurodéputée MoDem Nathalie Griesbeck, la sénatrice Fabienne Keller (Agir), ainsi que le proche conseiller d'Édouard Philippe, Gilles Boyer, et le directeur de campagne LaREM, Stéphane Séjourné.

En termes d’organisation, le bureau exécutif du parti présidentiel validera lundi soir la candidature de Nathalie Loiseau et les 10 à 15 premières places de la liste.

Une conférence de presse commune LaREM-MoDem devrait se tenir dans la foulée, le mardi matin, afin que soit donc annoncé ce début de liste. Le tout devant être suivi, dans l'heure, d'un remaniement gouvernemental technique.

Elisa Bertholomey et Julia Van Aelst avec Jules Pecnard