BFMTV

Élections à Lyon: les Jeunes avec Macron se retirent des listes de Gérard Collomb

En désaccord avec l'alliance du maire de Lyon et des candidats Les Républicains en vue du second tour, ils "sont aujourd'hui un peu sous le choc". Ambroise Méjean, leur directeur général, a expliqué à BFM Lyon que seuls David Kimelfeld et Georges Képénékian portaient des "valeurs progressistes".

Les mauvaises nouvelles fusent pour Gérard Collomb. La République en Marche (LaREM) a peu goûté le rattachement de l'actuel maire de Lyon, ainsi que celui de son poulain en politique Yann Cucherat, aux candidats Les Républicains pour le second tour des élections municipales et métropolitaines. Ce lundi, l'antenne locale des Jeunes avec Macron (JAM) a annoncé la défection de ses membres des listes de Gérard Collomb.

"L'accord, présenté publiquement ce jeudi et signé sans concertation avec notre famille politique, ne correspond ni à l'ambition que nous avons pour notre territoire, ni aux valeurs progressistes que nous portons", déroulent les Jeunes avec Macron dans un communiqué publié sur Twitter. 

Les JAM rejettent en bloc cette alliance avec une droite qu'ils dépeignent comme "radicale", "rétrograde" ou "conservatrice".

"Un peu sous le choc"

"Nous croyons qu'il est encore possible d'unir nos militants et sympathisants autour des forces politiques qui pourraient nous rassembler demain", conclut le communiqué. Interrogé par BFM Lyon, Ambroise Méjean, délégué général des Jeunes avec Macron, a expliqué ce lundi que les militants étaient encore "un peu sous le choc" et n'avaient pas encore réfléchi à la suite.

Lui a sa petite idée: "À titre personnel, je ne peux constater qu'une chose. Les seuls qui continuent à porter des valeurs progressistes sont David Kimelfeld pour la métropole et Georges Képénékian pour la mairie, a-t-il déclaré sur BFM Lyon. Ironie de l'histoire, tous deux avaient décidé de mener campagne en dissidents de La République en Marche.

Florian Bouhot