BFMTV

EDITO - Manif anti-mariage ou manif anti-Hollande?

Jean-François Achilli, directeur de la rédaction de RMC et éditorialiste RMC/BFMTV

Jean-François Achilli, directeur de la rédaction de RMC et éditorialiste RMC/BFMTV - -

Les "anti-mariage homo" vont une fois de plus manifester dimanche: UMP et FN se retrouveront côte à côte, et les Français commencent à se lasser…

Manif anti-mariage gay ou manif anti-Hollande? La question se pose au vu de l’appel lancé par Jean-François Copé, par mail, à tous les adhérents de l’UMP, les invitant à marquer leur "engagement pour des valeurs, pour une vision de la société que la gauche veut imposer", c’est ce que dit le texte.

Par-delà le mariage pour tous, le président de l’UMP veut montrer ses muscles et se poser en chef de l’opposition.

Mais 62% des Français estiment que la contestation devrait cesser, selon un sondage BVA que publie Le Parisien ce matin. "C’est la manif de trop, de nombreux militants vont rester chez eux. Ils n’iront pas. Par lassitude", explique un conseiller de droite, qui estime que la loi a été votée, que le principal parti d’opposition devrait en finir avec ces débats sociétaux et s’occuper d’emploi et d’économie.

Frigide Barjot sera là, NKM non...

Frigide Barjot va s’offrir un baroud d’honneur. Son organisation, La Manif pour tous, annonce avoir affrété onze trains et plus de cinq cents bus. Pourtant l’égérie du mouvement s’interroge sur sa participation, elle qui a reçu des menaces et bénéficie d’une protection rapprochée accordée par le ministre de l’intérieur Manuels Valls.

Nathalie Kosciusko-Morizet, qui refuse de défiler et devient la cible des anti-mariages, pourrait être la victime collatérale de cette manif. Nous serons à deux jours de l’ouverture de la primaire de l’UMP Paris et l’un des soutiens de NKM redoute que les manifestants dans un même élan se mobilisent et aillent massivement voter contre elle.

Et il n'y aura pas que des personnalités de l'UMP

Laurent Wauquiez, Xavier Bertrand, Jean-Pierre Raffarin ou Christian Jacob vont se retrouver dans les mêmes cortèges – il y en aura trois au total – que des élus du Front National, comme Marion Maréchal Le Pen. Manifestants gaullistes et frontistes vont se mélanger place des Invalides, leur destination finale, alors que les deux formations sont censées ne jamais cohabiter.

"Les gens sont libres d’aller dans la rue, il n’y pas de volonté de nous afficher avec eux", jure l’entourage de Jean-François Copé, désireux de ne pas assumer ce qui pourrait ressembler à un changement d’attitude, voire à une sortie de route politique. A défaut de se marier, UMP et FN pourraient pratiquer l’union civile ce dimanche.

|||Jean-François Achilli

Directeur de la Rédaction de RMC et éditorialiste RMC/BFMTV

Il intègre la rédaction de France Inter en 1998, puis le service politique en 2000, dont il prend la direction en septembre 2008. Il rejoint RMC en décembre 2012 comme directeur de la rédaction et éditorialiste RMC/BFMTV.

>> Suivez-le sur Twitter @jfachilli

Jean-François Achilli