BFMTV

Des associations font campagne pour dénoncer le "vrai visage" du FN

Marion Maréchal Le Pen en conférence de presse, le 20 janvier 2017.

Marion Maréchal Le Pen en conférence de presse, le 20 janvier 2017. - Jeff Pachoud - AFP

Plusieurs associations lancent ce dimanche une campagne pour dénoncer des mesures prises par les municipalités dirigées par le FN

L'Union des étudiants juifs de France (UEJF), SOS Racisme et la Coordination nationale des collectifs citoyens (CNCC) lancent dimanche une campagne intitulée "#LeFNcontrelePeuple", pour montrer "le vrai visage du Front National".

Dans un communiqué, ces associations expliquent qu'elles souhaitent mettre en lumière la gestion du parti de Marine Le Pen dans les départements et les régions. "Sur le terrain, les actes quotidiens des élus FN démentent les discours nationaux prononcés pour séduire et rassurer", écrivent-elles.

Les trois associations dénoncent un parti qui "remet en cause des libertés fondamentales, dégrade les services à la population, stigmatise et discrimine ses administrés et dirige ses villes de façon catastrophique".

Via la campagne "#LeFNcontrelePeuple", elles veulent ainsi présenter sur les réseaux sociaux "des exemples concrets, factuels et précis qui établissent un portrait type de ce que pourrait être la gestion du FN à l'échelle de la France", présente Romain Carbonne, l'un des porte-paroles de la CNCC.

Cette coordination de collectifs citoyens publiera régulièrement durant la campagne présidentielle et celle des législatives, sur Facebook et Twitter, des messages dénonçant des mesures prises depuis 2014 dans des communes étiquetées FN, comme Mantes-la-Jolie dans les Yvelines ou Béziers dans l'Hérault.

F. H. avec AFP