BFMTV

Démission de Bruno Julliard: son successeur à la Culture lui prête des ambitions ministérielles

Invité de BFM Paris, Christophe Girard, qui succède à Bruno Julliard comme maire-adjoint à la Culture estime que son prédécesseur a "mis en scène" son départ. Pour lui, Bruno Julliard cherche à "se faire remarquer" voire à "plaire" au gouvernement.

Quelles sont les motivations de Bruno Julliard? Le bras droit d'Anne Hidalgo a annoncé avec fracas lundi sa démission, évoquant de "vifs désaccords" avec la maire de Paris et ses méthodes d'exécution.

Christophe Girard, nommé à sa place au poste de maire-adjoint en charge de la Culture doute aujourd'hui de ces arguments. Pour lui, Bruno Julliard avait préparé son départ.

"C'est un calcul. Ce n'est pas un geste neutre. Quand on est premier adjoint à la mairie de Paris, à un moment où les choses vont mieux sur un certain nombre de dossiers, il a le droit d'avoir des divergences mais à ce moment-là ça se prépare en douceur et calmement", s'agace Christophe Girard.

"Est-ce que Bruno Julliard rêve d'être secrétaire d'Etat?"

Selon lui, Bruno Julliard préparait en coulisse son départ. "Il m'avait demandé de prendre un certain nombre de responsabilités à sa place dans les instances syndicales par exemple parce qu'il se préparait, me disait-il, à mener la campagne de 2020 pour Anne Hidalgo et notre majorité. C'est bien de la désinformation auprès de nous", poursuit l'élu. 

"Ne l'a-t-il pas fait pour plaire?" ajoute Christophe Girard. Ce soutien d'Anne Hidalgo accuse Bruno Julliard d'avoir "orchestré et mis en scène" son départ dans le but de "se faire remarquer" par le gouvernement.

"Vous savez que Françoise Nyssen (la ministre de la Culture, ndlr) est affaiblie et qu'une campagne est menée contre elle. Est-ce que Bruno Julliard rêve d'être secrétaire d'Etat dans le gouvernement d'Edouard Philippe? Est-ce qu'il a voulu attirer l'attention?", s'interroge-t-il.

"Il a une ambition et je pense qu'il a attiré l'attention", tranche Christophe Girard. 

Carole Blanchard