BFMTV

Décision possible le 10 juin pour Lagarde dans l'affaire Tapie

La décision d'ouvrir ou non une enquête judiciaire visant la ministre française de l'Economie Christine Lagarde pour son rôle dans un arbitrage rendu en faveur de l'homme d'affaires Bernard Tapie pourrait être prise le 10 juin, selon une source judiciaire

La décision d'ouvrir ou non une enquête judiciaire visant la ministre française de l'Economie Christine Lagarde pour son rôle dans un arbitrage rendu en faveur de l'homme d'affaires Bernard Tapie pourrait être prise le 10 juin, selon une source judiciaire - -

La décision d'ouvrir ou non une enquête judiciaire visant la ministre française de l'Economie Christine Lagarde pour son rôle dans un arbitrage rendu en faveur de l'homme d'affaires Bernard Tapie pourrait être prise le 10 juin, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

L'instance qui statuera sur l'ouverture éventuelle d'une enquête, la commission des requêtes de la Cour de justice de la République (CJR), se réunira ce jour-là et pourrait soit rendre immédiatement sa décision, soit la mettre en délibéré, précise-t-on de même source.

Le 10 juin correspond à la date limite du dépôt des candidatures pour succéder à Dominique Strauss-Kahn au poste de directeur général du Fonds monétaire international (FMI). Christine Lagarde est considérée comme la favorite.

Le procureur général de la Cour de cassation a demandé à la CJR l'ouverture d'une enquête pour "abus d'autorité" contre Christine Lagarde pour l'attribution de 285 millions d'euros de fonds publics à Bernard Tapie en 2008.

Le dossier porte sur la revente d'Adidas en 1993, dans laquelle l'homme d'affaires se disait floué par le Crédit lyonnais. A l'initiative de Christine Lagarde, l'Etat avait abandonné la voie judiciaire, où il avait pourtant gagné en cassation, pour s'en remettre à un arbitrage privé.

Thierry Lévêque, édité par Patrick Vignal

dossier :

Affaire Tapie