BFMTV

Crues, inondations, neige: une large majorité des Français jugent que l'exécutif a mal géré la crise

la gare Saint-Lazare sous la neige.

la gare Saint-Lazare sous la neige. - GERARD JULIEN / AFP

Selon un sondage "L'Opinion en direct" dirigé par l'institut Elabe pour BFMTV et rendu public ce mercredi, plus de six Français sur dix estiment que le gouvernement a mal géré les crues, les inondations et les récentes chutes de neige. Ils dénoncent aussi la distance de l'exécutif vis-à-vis des préoccupations des sinistrés.

C'est la douche écossaise pour Emmanuel Macron et son gouvernement. Ce mercredi, BFMTV diffuse les résultats du nouveau sondage "L'Opinion en direct". Relatifs aux épisodes de précipitations traversés par la France ces dernières semaines, ils sont mauvais pour l'exécutif. Ainsi, les Français sont 62% à estimer que le gouvernement a mal géré les crues et inondations, dont 20% "très mal". Ils sont encore 63% à souligner que le gouvernement a "mal géré" les chutes de neige de la début du mois de février. 

La gestion de la crise remise en cause

Dans le détail, les cadres, comme souvent, sont les plus bienveillants à l'endroit du sommet de l'Etat: 58% d'entre eux évoquent une "bonne gestion" par le gouvernement des crues et inondations et 46% disent la même chose au sujet de la neige. Les habitants de la région parisienne et les 18-24 ans sont dans la nuance s'agissant de la montée des eaux: 45% des premiers parlent d'une mauvaise passe correctement négociée par le gouvernement, ainsi que 43% des seconds. Ces derniers sont même 48% à donner leur satisfecit à la maîtrise gouvernementale de l'épisode neigeux. Sur ce chapitre, les habitants de la région parisienne, frappée de plein fouet, pointent cette fois-ci une mauvaise gestion de l'autorité publique: ils sont 67% à aller en ce sens. 

65% des Français posent encore que le gouvernement et le président de la République, qui s'est déplace ce mercredi à Villeneuve-Saint-Georges dans le Val-de-Marne, ville particulièrement touchée par la crue, se sont montrés éloignés des préoccupations des sinistrés des crues et inondations. Les personnes ayant subi personnellement des perturbations lors des chutes de neige sont 67% à voir les choses ainsi. Les Français ne sont que 32 à 35% à observer une proximité de l'exécutif durant cette période.

73% des Français estiment que l'Hexagone est mal préparé aux épisodes de crue 

Ces réponses évoluent bien sûr en fonction des électorats politiques. Toutefois, les électeurs d'Emmanuel Macron au premier tour de la présidentielle ne sont que 57% en ce qui concerne les crues et inondations et 51%, pour ce qui est de la neige, à avoir remarqué une "proximité" de l'exécutif avec les Français durant la crise météo. Tous les autres électorats ont rendu un verdict négatif. On trouve les plus véhéments parmi les partisans de Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, respectivement 76% et 78% à fustiger la distance de l'exécutif au moment des crues et inondations et 73% et 81% pendant l'épisode neigeux. 

De manière générale, la population pense que le pays n'est pas en mesure de faire face à ce type de problèmes. 73% des Français déclarent que l'Hexagone est mal préparé aux crues et inondations et 70% pour ce qui est des chutes de neige. 

Echantillon de 1.000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge et profession de l'interviewé après stratification par région et catégorie d'agglomération. Interrogation par Internet les 13 et 14 février 2018. 

Robin Verner