BFMTV

Contre l'avis du gouvernement, Cannes ouvre la vaccination à partir de 40 ans

Préparation d'une dose de vaccination dans un centre à Marseille, le 19 avril 2021

Préparation d'une dose de vaccination dans un centre à Marseille, le 19 avril 2021 - Nicolas TUCAT © 2019 AFP

Cette annonce intervient alors que le gouvernement refuse d'élargir l'accès à la vaccination malgré des demandes de plus en plus pressantes.

Le maire Les Républicains (LR) de Cannes, David Lisnard, a annoncé ce mercredi l'ouverture de la vaccination aux Cannois dès 40 ans, au moment où le gouvernement refuse d'élargir l'accès à la vaccination malgré des demandes de plus en plus pressantes.

Grâce à une nouvelle dotation de vaccins et compte tenu de la décision de "reporter de 28 à 42 jours l'administration de la 2e injection, la mairie de Cannes ouvre la programmation des rendez-vous pour les Cannois et professionnels du privé exerçant à Cannes, âgés de 40 ans et plus sans comorbidité", a-t-elle précisé dans un communiqué.

Un précédent il y a un mois

Il y a un mois, l'édile avait déjà déclenché l'ire gouvernementale en ouvrant les centres de vaccinations aux personnes âgées de 50 ans et plus.

Lors d'un déplacement en Île-de-France, le ministre de la Santé Olivier Véran a redit mardi: "Ce n'est pas parce qu'une commune aurait vacciné 70% ou 80% des personnes âgées de sa commune qu'elle doit commencer à proposer la vaccination à des gens qui ont des risques beaucoup plus faibles de faire des formes graves".

"La démarche qu'il faut entamer c'est d'appeler la population" qui n'est pas loin de la commune en question pour l'inviter à venir se faire vacciner, "de manière à protéger en priorité les personnes âgées où qu'elles soient", a ajouté le ministre.

Près d'un tiers des 75.000 Cannois ont reçu au moins une première injection, selon la mairie qui assure que 100% des publics cibles ou prioritaires se sont vus proposer un rendez-vous.

Environ 20% des Français ont reçu une première dose

En France, quelque 14,3 millions de personnes ont reçu une première dose, soit environ 20% des Français.

Officiellement, la vaccination est pour l'instant ouverte aux plus de 55 ans, aux 50-54 ans les plus fragiles et à certaines professions ou personnes vulnérables. Certaines personnes plus jeunes réussissent à se faire vacciner avec les doses restantes arrivées à date de péremption.

C.M. avec AFP